Ce samedi, l’Acte XX des Gilets Jaunes a été « subversif » à Montpellier, tant par la multiplicité des mobilisations que la pluralité de ses composantes.

VOIR AUSSI : Une importante mobilisation à Montpellier pour l’acte 19

Le dispositif des forces de l’ordre avait bien été anticipé à Montpellier, et les abords de la Préfecture ont été gardés bien avant le début de la mobilisation des Gilets Jaunes, mais cela n’a pas empêché la pluralité des mobilisations.

Annonce - Pub - Advertisement

Dès 10h du matin, un premier rassemblement a été organisé au rond-point des Prés d’Arènes, avec de nombreux Gilets Jaunes venus de tout le département et notamment de Saint-Mathieu-de-Tréviers, où les Gilets Jaunes du Pic Saint Loup organisent de « grands débats citoyens » hebdomadaires.

Pour Jean-Yves, retraité de la police présent sur le rond-point des Prés d’Arènes, il était important d’être là ce matin et de rester mobilisés, avec en tête l’idée que « pour être entendu et écouté, il faut de la sagesse des deux côtés ».

Et devant la multiplicité des formes de mobilisation, dont certaines peuvent déboucher sur des violences, le retraité espère qu’à terme « les gilets jaunes assureront leur propre sécurité, comme les syndicats ».
C’est que pour le retraité, devant les nombreuses souffrances que les Gilets Jaunes mettent en lumière et que le gouvernement ne semble pas entendre, il faut rester souder et garder le dialogue. C’est pour cela que, vingt semaines après, il est toujours aussi mobilisé.

Même détermination pour Julie, pour qui « il faut continuer à être sur les ronds-points », un lieu d’échange et de fraternité, qui permet à chacun de se reconnaître dans l’autre, pour redonner du sens au mot « Fraternité ».

À 14h, la grande majorité des Gilets Jaunes s’était donné rendez-vous à la Comédie pour la 20e semaine de mobilisation.

Au-delà de la manifestation habituelle, une « Agora Jaune » a réuni sur la place de la Comédie, l’association Le Nouveau Monde – Montpellier, l’Assemblée Gilets Jaunes 34, et le mouvement citoyen #NousSommes pour « se réapproprier l’espace public en favorisant l’expression citoyenne et la mise en débat d’idées, pouvant aboutir à des propositions. »

Peu après, la manifestation des Gilets Jaunes a commencé Place de la Comédie.

Les Gilets Jaunes se sont fortement mobilisés à Montpellier, oscillant entre 1000 et 2000 manifestants dans leurs longs allers retours entre la Comédie et la Préfecture.

En fin de manifestation, plusieurs personnes ont été interpellées, devant l’office de tourisme et la gare. Selon nos confrères de France 3, deux CRS et un gendarme auraient été blessés.

Certains Gilets Jaunes ont déserté la Comédie.

Ils se sont retrouvé sous la bannière de l’association Projet Citoyen 34, présidée par Eleonore Martinelli, pour organiser une « réconciliation citoyenne », manifestation déclarée au rond-point du Grand M, une « réconciliation » festive rejointe par les motards de la FFMC 34 en milieu d’après-midi et qui devrait se clôturer par un discours et un échange entre tous les Gilets Jaunes.

Le prochain grand rendez-vous des Gilets Jaunes est prévu pour le 4 mai prochain.

Sur la place de la Comédie, les Gilets Jaunes ont appelé à un grand rassemblement le 4 mai prochain, le « 4 Mai, cela nous laisse quelques semaines pour nous préparer, pour faire les choses en grand, et surtout pour expliquer partout autour de nous que notre action est juste et nécessaire. Nous ne gagnerons pas sans celles et ceux qui nous soutiennent de loin. D’ici au 4 Mai, tous les jours, nous irons vers les personnes qui hésitent encore. Qu’elles mettent un gilet jaune ou pas, peu importe tant qu’elles ne ferment plus les yeux. La misère, la violence, et la destruction criminelle de la vie sur notre planète sont directement produites par le système actuel. La seule solution raisonnable c’est d’en changer ! »

La proposition a été votée à main levée et devrait se propager dans tout le pays dans les prochains jours.

Annonce - Pub - Advertisement