L'Occitanie, c'est aussi la Région du fromage

Après des assemblées tous les dimanches à 14h, Place des Grands-hommes à Odysseum, une partie des gilets jaunes montpelliérains, originaires du rond-point du Grand M, ont décidé de se structurer par le biais d’une association : « Projet Citoyen 34 ».

VOIR AUSSI : [VIDÉOS] Montpellier, solidarité avec les victimes de la répression policière et judiciaire

Pour cette première présentation de l’association, plus d’une cinquantaine de gilets jaunes étaient réunis à La Carmagnole dans le quartier de Figuerolles à Montpellier. Pour « Laura », la Présidente de l’association, il s’agit à présent « de se structurer », pour pouvoir créer une « société plus juste, plus humaine », en regroupant les gilets jaunes montpelliérains au sein d’une association.

L’occasion aussi, pour les « street-médics » de Montpellier, qui assurent les premiers soins sur les lieux de mobilisation, de rappeler les besoins après les multiples blessés des quatre derniers « Actes », afin de rendre les manifestations les plus sûres possible. Pour l’« Acte X », ceux-ci seront même accompagnés de « casques jaunes » afin d’éviter qu’ils ne soient pris à partie au cours de leurs actions.

L’association, nouvellement créée, cherche à proposer un appui technique et logistique pour tous les gilets jaunes, notamment avec des liens avec la « légal team », composée de juristes et d’avocats, et qui pousse les gilets jaunes à faire valoir leurs droits et les « street-médics ».

L’association qui est en contact avec des projets similaires à Béziers, Lunel et Nîmes, espère bien fédérer les gilets jaunes, et prépare déjà une première réunion pour fin janvier et un forum citoyen pour février.

VOIR AUSSI : « Acte IX » à Montpellier : « Marche des femmes » réussie pour les gilets jaunes et débordements

Face à cette structuration naissante, l’« Acte X » de samedi prochain promet d’être chargé dans l’Hérault, avec une manifestation à Béziers, et plusieurs manifestations prévues à Montpellier.