Sous le regard de Jean Jaurès, place des grands hommes à Montpellier, les Gilets Jaunes se sont réunis pour débriefer des actions passées, mais surtout pour commencer à structurer les différents groupes, et organiser leurs actions futures.

La place des grands hommes a des airs d’Agora. Des airs uniquement, car il y a comme une volonté de rendre ce lieu de rassemblement social et politique non opérationnel, juste symbolique. La concession accordée à une soufflerie pour s’envoyer en l’air, comme un parachutiste fait un bruit énorme qui rend le lieu inutilisable sans porte-voix. Et encore, son usage reste inconfortable.



Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire et à regarder lemouvement.info. Nous ne sommes rattachés à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !


Je me connecte :