Illusoire laïcité. Au cœur de nos cités, l’homme politique a pour charge de ramener incessamment le peuple à la religion.

Diabolisation de l’islam, soutien démesuré à la cathédrale Notre-Dame de Paris après l’incendie de l’étrange, union autant sacrée qu’incongrue avec certains représentants du judaïsme… Feignant de défendre l’officiel athéisme et la liberté de croyance, la classe régnante faillit plus que de raison à sa présumée neutralité spirituelle.

Société et sociétés secrètes

Habitué(e)s à savoir sans entendre réellement, nous ne questionnons pas l’utilité des omniprésentes sociétés secrètes. Ni la réelle signification de leurs mises en scène mystiques. Sous prétexte de culture et de traditions, devons-nous négliger la compréhension rationnelle et essentielle des différentes structures composant le maillage idéologique de nos « démocraties » ? La franc-maçonnerie, friande de titres, de symbolique et de rituels, dévoile partiellement ses pratiques sans fournir davantage d’explications. En réalité, à quoi joue-t-on ?

Annonce - Pub - Advertisement

Langue d’oc, ou langage des oiseaux

Dans notre région d’oc, nous devrions savoir que la vierge noire constitue un symbole occulte. Le préfixe « oc » signifie soleil et lune, par la forme des lettres représentant le cercle et le croissant. Pour les initié(e)s, « Occulte » a pour sens « culte du soleil et de la lune ». Le sacré s’y retrouve ramené dans un ésotérisme comparé réunissant l’ensemble des pensées philosophiques et religieuses, affranchies de toute condition morale ou dogmatique, éclairées par le langage universel du symbole et de l’allégorie.

Le sacré décrypté

Spirituellement, le noir est la couleur des ténèbres. De Satan. Mais laissons à distance notre vieille superstition populaire, pour révéler la portée ésotérique de ces concepts.

Imaginez le démon le plus malfaisant ; le plus épouvantable qu’on puisse envisager. Son pouvoir destructeur demeurera bien inférieur aux décisions de nos élites élues, qui depuis des décennies ravagent méticuleusement le monde par le capitalisme, les guerres et la pollution. Le mal n’existe pas plus que le diable ; n’existe que l’aveuglement par la grâce duquel nous laissons faire. Quel autre obscurantisme que l’immobilité des populations impuissantes ? En Inde, le noir est la couleur de Kali, déesse démone, représentant l’esprit qui se défend. Couleur de Krishna, équivalent du Christ. Le noir symbolise la connaissance absolue ; la révélation du caché ; du non-dit. En sanskrit, « mal » signifie « noir ». Pendant que les esprits perdus dans une dualité moralisante cherchent à trier le bien du mal, l’obscurantisme avance à découvert, puisqu’il n’est pas reconnu.

Le message de la vierge noire

La vierge noire symbolise l’énergie psychique pure, exempte d’altérations. Gnothi Seauton, la connaissance de soi. Thélème dans la Grèce antique, repris dans le Nouveau Testament, puis par Rabelais ou Aleister Crowley, ce lieu mythique où l’être humain fait selon sa volonté, et n’obéit qu’à son désir intime.

Objets de pouvoir, le propre de ce type de représentations, ou abraxas, est d’exercer une influence. Qui ne maîtrise pas la signification des symboles qu’il perçoit s’en retrouve dominé. Amen.

Lire aussi : La haine du noir

Lire aussi : Luciférisme. Et s’il était réel ?
Annonce - Pub - Advertisement