« Non mais t’es fada oh ! On va être en plein cagnard là ! »

Dites cette phrase à un parisien et il y a de fortes chances pour qu’il n’y comprenne rien. C’est normal. Souvent drôles, étranges, farfelues, ces expressions font toute la singularité d’une région ! Toutes ont une histoire et une étymologie. Qu’en est-il de nos chères expressions du Sud ?

« Parlez vous (les) Français ? » Le recueil des expressions de nos régions.

Réalisé par l’auteur et linguiste Mathieu Avanzi, « Parlez-vous (les) Français ? » est un ouvrage ludique qui vous fera découvrir les divergences d’expressions selon les zones géographiques du territoire français.

Les mots et affirmations des habitants de chaque région y sont cartographiés. Vous découvrirez une panoplie d’expressions que vous ne connaissiez probablement pas !

Saviez-vous, par exemple, qu’une toute petite partie du sud ne disait pas « quignon » de pain, mais « croustet » ?

Extrait du livre « Parlez-vous (les) français ? »

Nos expressions du Midi…

Il y a de fortes chances pour que vous les ayez déjà entendues. Peut-être même les employez- vous ? Mais d’où viennent-elles ?

Avoir la cagne 

« Tu as révisé pour demain ? »
« Non. J’ai eu la cagne. »

Traduction : avoir la flemme.

On utilise principalement cette expression dans le Sud-Ouest de la France. Vers la fin du XIXe siècle, ce mot était employé par les Français populaires de nombreuses régions de province. Aujourd’hui, on le retrouve principalement dans le Sud-Ouest de la France.

S’empéguer 

« Je me suis fait empéguer par les flics.
J’ai perdu mon permis.
Et mes sous aussi.« 

Ce terme s’emploie comme un synonyme de « réprimander, attraper » par une force autoritaire. Les gendarmes, en l’occurrence.

Empéguer vient du verbe occitan « empéga » qui signifie « poisser, enduire de poix ». Le sens original veut donc dire « se prendre les pieds dans quelque chose ». Si une bonne partie du sud de la France utilise le mot empéguer, le côté Est a tendance à utiliser le terme « s’embroncher ». Sa variance « embronquer » est employée dans le Gard.

Faire un gâté

« T’es trop chou ! Viens là que je te fasse un gâté ! »
« Non. Dégage. »

Le sens initial du verbe « gâter » signifie « combler d’attention ». Quand on emploie le terme « faire un gâté », le mot gâté est le synonyme de « câlin ». Cette expression est très souvent employée par les Français du Midi. Mais, étonnement, il s’emploie aussi dans le Nord-Est.

Cela laisse sous-entendre que l’origine n’est pas forcément occitane.

Extrait du livre « Parlez-vous (les) français ? »

Escagasser

« – J’ai escagassé ma voiture en faisant 30 tonneaux. C’était violent. »
« – Ouf ! T’es pas mort ! »
« – Non, mais ma voiture oui. »

Escagasser est typiquement utilisé dans le sud de la France. Il vient de l’occitan « escagassà » qui veut dire « affaisser, écraser, épater ». On l’emploie généralement lorsque l’on casse ou abîme quelque chose. Mais il peut également signifier « se casser la figure ». Le terme « être escagassé » veut dire être fatigué.

Faire le calu 

« – Je vais faire du saut à l’élastique, sans élastique. »
« – T’es calu ou quoi ? »

Voici un terme employé dans le Sud-Est ! C’est un terme qui désigne une personne (souvent un homme) qui agit de façon complètement stupide, excessive ou téméraire. Il s’employait déjà en occitan et il signifiait « imbécile ».

Ce mot a connu des variantes : caluc, calud, caluque. Mais aujourd’hui, ces dernières sont très rares.

Il en existe beaucoup d’autres. Si vous avez envie de découvrir les expressions du reste de la France, vous savez désormais où les dénicher !