Emmanuel Macron en déplacement en corse, en septembre 2020 (© Emmanuel Macron)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

De début mai à la fin juin : les 4 étapes du déconfinement : les 3 et 19 mai suivis du 9 et 30 juin qui marquera la fin du couvre-feu.  Pas d’allocution télévisée pour annoncer tout ça, juste un entretien avec la PQR, presse quotidienne régionale.

Emmanuel Macron aurait pu fermer cette séquence de la même manière qu’il l’a ouverte, en jugeant important d’en parler à tous les Français, face caméra. Mais il a préféré mercredi soir, choisir dix journalistes de la presse quotidienne régionale, pour annoncer le calendrier de sortie de crise.

La réouverture des écoles a eu lieu le 26 avril. Quatre étapes sont donc à venir :

  • Le 3 mai, avec la fin des attestations et des restrictions de déplacement.
  • Le 19 mai, avec un couvre-feu repoussé à 21h et une réouverture des commerces, des terrasses et des musées, théâtres comme des salles de cinéma avec des jauges limitatives.
  • Le 9 juin, ce sera un couvre-feu à 23h et une réouverture des cafés, restaurants (avec une limite de six clients par table) et salles de sport.
  • Le 30 juin marquerait la fin du couvre-feu avec des événements à plus de 1.000 personnes autorisées grâce à un pass sanitaire.

L’espoir du Président et les « freins d’urgence sanitaire »

Les mesures sont nationales, « j’ai bon espoir que la France entière pourra passer à l’étape du 19 mai, » confie Emmanuel Macron. Autre réalité, en cas de pandémie à répétition : « nous pourrons actionner des « freins d’urgence sanitaire » dans les territoires où le virus circulerait trop. » Une régulation à la carte, et en fonction des taux d’incidence par département.

Critères de déclenchement d’une urgence sanitaire par secteur :

Les restrictions s’appliqueront par métropole ou par département selon les paramètres suivants :

  • un taux d’incidence qui dépasserait les 400 infections pour 100 000 habitants,
  • une augmentation rapide et brutale de ce taux d’incidence
  • une menace de saturation des services de réanimation

À partir de ces trois éléments, le gouvernement avec les préfets et les collectivités locales évalueront la situation, et stopperont les réouvertures.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Rugby : Pourtant favoris, La Rochelle a coulé face à Montpellier !

Dans une saison qui restera à plus d’un titre inédit, le Montpellier Rugby entamait ce samedi 8 mai, sous un soleil de plomb, un calendrier démentiel avec pas moins de...

Covid-19 : Diminution des indicateurs épidémiques en Occitanie

Près de 2,4 million de personnes ont à ce jour reçu au moins une dose de vaccin en Occitanie et plus de 700 000 personnes ont déjà bénéficié de la...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.