Le local des Brigandes près de la Mairie - samedi 18 novembre 2017 - La Salvetat-sur-Agout

Hérault : La Salvetat résiste aux « Brigandes » avec l’association Fraternitat, le 26 mai prochain

L’association Fraternitat est née de la volonté de citoyens de La Salvetat et de la Communauté des Communes d’agir face à la montée des idéaux fascistes.

L’association qui s’inscrit « dans une démarche inclusive destinée à fédérer le plus grand nombre contre toutes les formes de discriminations », selon ses membres, à notamment pour but de défendre les droits fondamentaux des habitants du village et sensibiliser et d’informer les populations locales sur les problématiques racistes, antisémites, sexistes et homophobes.

La petite commune La Salvetat dans l’Hérault  « possède » son propre groupe identitaire

Et, il est soutenu par le Maire divers droite (DVD), Thibault Estadieu, un homme qui traite de « pouffiasse » une journaliste et considère « Les Brigandes » (la section « musicale » du groupe identitaire) comme des artistes locaux de qualité, tout en assurant ne pas adhérer à leurs thèses les « plus tendancieuses et discutables ».

Dans le village, tout commence en août 2015 avec l’installation de la communauté au Gazel à La Salvetat-sur-Agout dans une ancienne colonie où réside leur gourou et directeur artistique Joël Labruyère. Les membres, eux, sont répartis en une dizaine de locations sur la Salvetat et ses hameaux.

Les Brigandes – samedi 18 novembre 2017 – Le Gazel à La Salvetat-sur-Agout

Selon Serge Blisko, président de la de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miluvides) : « Il y a l’accaparement de l’argent, l’emprise d’un gourou qui dit tout ce qu’il faut faire, et la promiscuité sexuelle, puisqu’il semblerait qu’il fasse et défasse les couples, offrant certaines femmes à des hommes… ».  Joël La Bruyère est « un personnage bien connu de nos services pour l’emprise mentale qu’il peut développer sur des groupes », avait-il déjà expliqué à l’AFP. Le « gourou » aurait détourné 700 000 € pour faire financer un yacht, en vue d’un éventuel départ de la France.

En pratique, les Brigandes sont tout à la fois défenderesses du « grand remplacement » et adeptes du conspirationnisme visant les juifs et les jésuites. Elles sont aussi une « vitrine culturelle » pour une partie fachosphère, se produisant notamment lors des fêtes identitaires (journée nationale des ultra-nationalistes, Ligue du Midi, etc.…). La célébrité grandissante du « clan » est d’abord due à ce groupe musical, mis en vitrine sur la plateforme de partage de vidéos YouTube.

Image tirée de « Les brigandes – Antifa ». Tout n’étant pas assumé, vous ne retrouverez pas cette image sur la « nouvelle version après censure » (dixit le nom de la deuxième version), seulement sur la version sous-titrée en allemand. (L’image est recadrée pour ne pas leur faire plus de publicité que nécessaire, le texte est issu de la vidéo.)

Plusieurs plaintes d’anciens membres ont été déposées en France, auprès du procureur de la République de Tarbes, pour des faits d’abus de faiblesse, de travail dissimulé, de menaces de mort et de violences, lors de leur installation dans les Hautes-Pyrénées. Les premières plaintes simples ont été déposées en janvier 2015, celle avec constitution de partie civile en mars 2016. Au vu de la complexité du dossier, le parquet de Tarbes a demandé le dessaisissement de son tribunal au profit d’un juge d’instruction parisien.

En Belgique, une adepte, S., de 39 ans, atteinte d’un cancer de l’utérus stade quatre, serait morte en 2011, dans des conditions restées mystérieuses.

Une « Journée de solidarité avec La Salvetat » est prévue samedi 26 mai

Le programme de la journée commencera sur l’Esplanade des troubadours à la petite table tranquille par un petit déjeuner accompagné en musique par le violoniste classique Amara Tir  à 9 heures.

Petite Table tranquille

  • Amara Tir violoniste classique : 9 heures
    Petit déjeuner avec musique classique

De l’ Esplanade des troubadours jusqu’à la Salle des fêtes

  • Aubade avec Endavant : 10 heures | 10 heures 30
    De la place des Troubadours à la salle des fêtes

A la salle des fêtes

  • Table ronde avec invités politiques et associatifs : 10 heures 30 | 11 heures 30
    Seront présents Muriel Ressiguier, députée de l’Hérault (La France insoumise)
    et Myriam Martin, conseillère régionale d’Occitanie (Ensemble ! et La France insoumise)
    Extérieur, animations enfants
    Chorale de Mons la Trivalle
    E
  • Le trio Endavant, musique occitane : 11 heures 30 | 12 heures
    E
  • Maax chanteur occitan : 12 heures | 13 heures 30
    Repas, apportez vos couverts
    P
  • Débats salle des fêtes avec les associations : 13 heures 30 | 16 heures
    P
  • Animations enfants, musique, déguisement, contes
    Contes , danse, déguisement et  maquillage. Gouter
    P
  • Présentation de l’association et projets : 16 heures | 16 heures 30
    P
  • Théâtre : 16 heures 30 | 18 heures 30
    p
  • Patrick et Myriam Villanti, guitare et accordeon : 18 heures 30 | 19 heures
    Compositions, Piazzolla, chants Espagnols et Catalan…
    P
  • Repas : 19 heures
    P
  • Concert avec Antipod Groupe de rock poétique de Riols : 20 heures | 22 heures

Pour plus d’informations c’est : ici ou ici

Une pétition, qui réunit déjà plus de 15.000 signatures, a été lancée à l’intention du Procureur, du Préfet et de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) : Stop à la propagande raciste, antisémite et homophobe des brigandes.

Les temps changent, l’information aussi, découvrez nos offres !