Les arènes de Nîmes en rénovation, pour une remise en parfait état

La candidature au Patrimoine mondial de l’UNESCO de « l’ensemble urbain historique de Nîmes » a été recalée en juin dernier. Un « échec » momentané qui n’empêche en rien les arènes de se refaire une beauté avec un chantier important, d’un coût estimé à 54 millions d’euros et programmé jusqu’en 2034.

CRMH, Inrap et DRAC travaillent à la rénovation méticuleuse de ce joyau, symbole et identité de la ville. Rénovation qui n’empêche en rien les activités des arènes qui gardent leur rythme habituel. Conservation régionale des monuments historiques (CRMH), l’institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) d’Occitanie s’activent donc sur « la salle de jeux » de Nemausus, l’ancien nom de la ville de Nîmes. Ici, plus de 20 000 spectateurs friands de combats de gladiateurs venaient passer un moment de « détente. »

Annonce - Pub - Advertisement

Nîmes n’a pas l’amphithéâtre romain le plus imposant, mais c’est le mieux conservé de tous. Les Arènes illustrent le degré de perfectionnement atteint par les ingénieurs romains. Elles présentent une symétrie parfaite, et mesurent 133 mètres de long, 101 de large et 21 mètres de haut, avec une piste de 68 sur 38 mètres. Elles se visitent toute l’année avec les incontournables : Maison Carrée et Tour Magne, pour un voyage dans le temps assuré.

À trouver aussi, un trésor dans les arènes de Nîmes : un jeu culturel qui permet d’apprendre l’histoire des arènes en s’amusant.

https://www.arenes-nimes.com/
Tél. : +33 4 66 21 82 56
message@arenes-nimes.com

Annonce - Pub - Advertisement