1er mai à Nîmes

Dans le Gard, une large union syndicale appelle « toutes les travailleuses et travailleurs à se saisir du 1er mai, partout en France, pour en faire une journée de mobilisation et de manifestation, pour s’engager avec détermination pour l’emploi, les salaires, les services publics, la protection sociale, les libertés et la paix dans le monde ».

En pratique, les Unions Départementales CGT, FO, FSU et Solidaires du Gard demandent notamment, l’augmentation générale des salaires et des pensions, le retrait de la convention d’assurance chômage, l’abrogation de la loi sécurité Globale, l’abrogation des décrets du 2 décembre 2020, le retrait du projet de loi « confortant les principes de la république » et la levée de l’état d’urgence.

Les syndicalistes s’inquiètent des effets durables de la crise sanitaire qui « se double d’une crise économique et sociale très grave malgré les dispositifs mis en œuvre et malgré la solidité de notre système de protection sociale ».

Dans le Gard, trois rassemblements sont prévus, samedi 1er mai, à Alès, devant la mairie à 10h30, à Bagnols-sur-Cèze, devant la poste à 10h30 et à Nîmes, place Gabriel Péri, toujours à 10h30.

Partager l'article :