Montpellier 8 février 2021 Conseil municipal
Montpellier 8 février 2021 Conseil municipal (©Ville de Montpellier)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

« Quand Montpellier progresse, c’est le pays qui progresse, » lance Michaël Delafosse, maire de la ville et président de la métropole, en début de ce premier conseil municipal de l’année. Une façon d’annoncer son rendez-vous mercredi avec Emmanuel Macron pour évoquer le sommet Afrique-France de juillet prochain, mais aussi les dossiers, entre autres : de ZFE Zone à Faibles Émissions, CHU, ANRU et l’avenir d’un commissariat mixte à Montpellier.

CHU 2020 – 2030 – 2040

Présentation des chantiers du Centre hospitalier universitaire de Montpellier avec un Livre blanc, pour sa modernisation et sa transformation avec des projets ambitieux. Thomas Le Ludec, DG du CHU et Patrice Taourel, Président de la CME présentent les priorités à mettre en place dans les décennies à venir : « Humaniser, sécuriser, innover sur la période 2020-2030. » Un schéma directeur jusqu’en 2040, « pour travailler sur l’avenir » soutient Michaël Delafosse, et chaque adjoint sera présent « pour vous accompagner au mieux » précise le maire qui assure : « je défendrai dès mercredi ce document auprès du chef de l’État. »

Développement durable, Budget primitif 2021, Transition écologique et solidaire

« Méfions-nous des mots qui deviennent des marques » prévient Stéphane Jouault, adjoint au maire en charge du développement durable avant de présenter son rapport. « Développement durable est devenu l’arme de greenwashing massif pour tous ceux dont l’objectif est de produire toujours plus. » Ensuite l’adjoint précise que ce : « rapport n’est pas représentatif de notre politique […] à cheval sur deux mandatures […] c’est vraiment en 2021, avec notre budget que les choses se mettront en place […] pour une véritable politique de transition écologique. » Une ambition largement lisible dans le Budget primitif 2021, défend Stéphane Jouault. Un rapport qui met en avant deux actions clefs de la majorité : « la contractualisation Ville-État. Montpellier s’engage comme territoire de la stratégie nationale de la prévention et de lutte contre la pauvreté. Et la nouvelle charte de l’arbre, la création du comité arbre avec le lancement de l’opération 50.000 arbres. »

567,1 Millions d’euros

Un budget 2021 adopté. Il engage Montpellier vers cette transition écologique et solidaire. Une traduction en chiffres des priorités du nouvel exécutif : la rénovation des quartiers, l’éducation, l’accessibilité universelle, la tranquillité publique, la solidarité et la végétalisation de la ville. Le budget primitif 2021 s’élève à 567,1M€, dont 366,7M€ de fonctionnement et 200,3M€ d’investissement.

Une dimension nationale ! « La gouvernance apaisée qui est la mienne, loin des conflits et des polémiques, nous permet de construire du partenariat avec l’ensemble des acteurs qui peuvent intervenir sur ce territoire, le Département, la Région, l’État, les agences […] avec l’État pour être au rendez-vous du Plan de Relance, » exprime Michaël Delafosse dans ses réponses aux élus du conseil municipal, concernant les affaires 2 et 3.

« Bien sûr qu’il y a la crise, mais nous devons inlassablement, préparer l’après-crise »

« Merci de prendre acte de cet engagement à un niveau d’investissement jamais atteint par la collectivité, » et le maire rappelle dans un optimisme souligné par Max Levita : « Bien sûr qu’il y a la crise, mais nous devons inlassablement préparer l’après crise, » avec entre autres, l’éducation comme priorité absolue.

Écologie et exemplarité

« Faire en sorte que notre collectivité soit exemplaire sur la transition écologique. On ne peut pas dire aux uns et aux autres, adoptez des comportements vertueux par rapport à l’environnement, si nous même nous ne sommes pas exemplaires, » annonce le maire et président Michaël Delafosse, qui tient à souligner : « la majorité que j’ai l’honneur de conduire ce n’est pas un camp contre un autre, c’est rassembler ! »

[VIDEO] Michaël Delafosse, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole : réponses perspectives et vote du Budget primitif 2021 : « ce budget il est rigoureux, c’est vrai que nous trouvons quelques cadavres dans les placards … ça n’est pas simple »

« Se jeter sur le moindre sujet, plutôt que d’être constructif »

À cette occasion le maire de Montpellier donnera ainsi sa définition du populisme : « à ceux qui pratiquent le populisme, qui se jettent sur le moindre sujet, plutôt que d’être constructif. » Mais parfois, certains sujets ne sembleraient pas si étriqués que cela. Comme la ligne de 264.901€, une exonération faite au n° 1 mondial de la communication extérieure : JC Decaux SA. Un point soulevé par Alenka Doulain première opposante au maire en place, qui met ainsi en exergue une certaine « générosité » de la majorité socialiste sur fond de crise sanitaire, pour un groupe qui affiche en bourse une valorisation de 3.702 M€. Constructif ou pas ? À suivre…

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : « Il est encore temps ! », Marche pour le Climat, le 28 mars prochain

« Il est encore temps ! Déconfinons-nous les idées pour une vraie loi climat ! » s’engagent les 150 membres de la convention citoyenne pour le climat. Ces derniers font appel à...

Nicolas Bedel de Buzareingues, bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Montpellier

Le Rendez-Vous avec Nicolas Bedel de Buzareingues : « les avocats sont les derniers remparts de la liberté »

[VIDEO] Un entretien sans filtre avec Nicolas Bedel de Buzareingues, bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Montpellier Depuis l’entrée en vigueur du couvre-feu à partir de 18h, les avocats pouvaient...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LEGALES