Vincent Bounes, Directeur du SAMU 31, candidat Occitanie en Commun (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

[VIDEO] Salle Guillaume de Nogaret à Montpellier, plusieurs des colistiers de Carole Delga, dont son n°2, Vincent Bounes, présentaient aux professionnels, ce mercredi en fin de matinée, le programme de leur candidate en matière de santé.

« Une réunion de campagne régionale et thématique, un bon exemple de la méthode Carole Delga », explique Julie Delalonde, secrétaire générale du CHU de Nîmes et candidate gardoise, « c’est une méthodologie ascendante et ça marche » continue-t-elle sur la tribune, entourée de Claire Gatecel, Présidente de la commission médicale du centre hospitalier de Béziers, et Laure Soriteau, Cheffe du Pôle Gériatrie du Bassin de Thau (toute deux candidates héraultaises)

La santé est un sujet qui s’est installé dans la campagne, avec la pandémie de la Covid-19, pourtant on est là bien loin des compétences régionales. « c’est important pour nous d’investir ce champ, effectivement ce n’est pas notre compétence, personne ne nous y attend, on n’est pas obligés d’y aller, c’est même pour ça qu’on va y aller, parce que la Covid a montré qu’il y avait des trous dans la raquette, explique Vincent Bounes, Directeur du SAMU 31, elle « a montré qu’il y avait des insuffisances du système de santé, on a du mal à avoir des médecins traitant, des déserts médicaux qui grandissent, la Région va investir ces domaines là, va travailler contre les déserts médicaux, va travailler pour l’accès aux soins, va travailler pour la rénovation énergétique des hôpitaux, pour la formation des infirmiers, tout ça fera partie du pack santé de Carole Delga ».

VOIR AUSSI : [VIDEO] Occitanie en commun : Carole Delga présente sa liste dans l’Hérault, « large collectif pluriel et compétent »

Une position partagée par sa candidate, « la crise l’a révélé, il faut une nouvelle organisation de la santé dans notre pays. La Région est le bon échelon pour agir. Il existe des solutions et leur mise en œuvre sera la priorité de mon prochain mandat : construire un système de santé décentralisé, fort, en adéquation avec les besoins territoriaux, pour une offre de soins protectrice et proche des habitants. Des actions volontaristes, menées par une équipe dédiée, issue du monde de la santé. »

VOIR AUSSI : Occitanie : Carole Delga entre en campagne et met la santé au centre

Concrètement, en cas de réélection, Carole Delga souhaite installer 200 médecins salariés et infirmiers, dans 47 territoires à « médicaliser d’urgence » par le biais d’une structure régionale ad hoc. Elle souhaite aussi agrandir ou construire 150 maisons et centres de santé, ainsi qu’augmenter le nombre de places en formations paramédicales.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Déclenchement du plan blanc dans les établissements de santé d’Occitanie

Face à la reprise de l’épidémie, l’Agence régionale de santé (ARS) a décidé de demander aux établissements de santé publics et privés  de déclencher leur plan blanc, un dispositif exceptionnel...

Covid-19 : L’hôpital en tension en Occitanie

L’ensemble des indicateurs continue de progresser très fortement en Occitanie avec un taux d’incidence moyen supérieur à 420/100 000 habitants. Selon les services de l’Agence Régionale de Santé (ARS), les...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES