Mobilisation des parents d’élèves du groupe scolaire Garibaldi-Albrecht

Lors du conseil d’école de la maternelle Bertie Albrecht, les parents d’élèves élus de la maternelle ont appris avec inquiétude que le taux d’encadrement légal de leurs enfants, pour la cantine et le TAP (temps d’animation périscolaire) de 1 adulte pour 14 enfants, n’était pas respecté.

Ils ont alerté la mairie et essayé, en vain, d’obtenir un rendez-vous avec Mme MARSALA, adjointe au maire en charge de la réussite éducative.

Ils ont lancé une pétition qui a recueilli plus de 90 signatures et ont décidé de la déposer en main propre à Monsieur SAUREL ou à Madame MARSALA le 28 novembre 2017.

La situation est particulièrement compliquée pour les enfants de maternelle puisque tous les jours il y a plusieurs tables sans présence d’adulte, or à cet âge, il est important pour les enfants d’être accompagnés au moment du repas. Lors des TAP le manque d’animateurs pose des soucis encore plus importants, puisque les activités proposées ressemblent plus à de la garderie qu’à de véritables animations périscolaires et surtout les animateurs ne sont plus en capacité d’accompagner les petits aux toilettes, or à cet âge ils sont en difficulté pour se débrouiller seuls et sont toujours accompagnés sur le temps scolaire.

Cette situation, très tendue pour l’école maternelle en question, se retrouve dans de nombreux autres groupes scolaires de la ville. Le mouvement de grève de personnels scolaires de la mairie de Montpellier vient dénoncer cette situation générale (voir le tract de l’intersyndicale).

Montpellier a choisi de prolonger pour un an seulement la semaine de 4,5 jours, mais l’impression est que la mairie ne se donne pas les moyens humains d’assurer correctement ce service public du TAP et de la cantine pour l’année scolaire 2017-2018.

Le 28 novembre, une poignée de parents du groupe scolaire Garibaldi-Albrecht sont allés en mairie. Après trois quarts d’heure d’attente, une chargée de mission du cabinet est venue dans le hall discuter avec les parents…mais elle n’était pas en charge des questions d’éducation et n’était donc pas en capacité de répondre aux questions des parents. Bien qu’elle se soit montrée de bonne volonté en essayant de convaincre les parents pendant une demi-heure,ce n’était pas la bonne interlocutrice. Les parents ont demandé à rencontrer un responsable de la direction de l’éducation. C’est encore une demi-heure après qu’une cheffe de service à la direction de l’éducation est venue à leur rencontre dans le hall.

Ils ont pu échanger avec elle sur les difficultés rencontrées dans leur école et lui ont confié la pétition. Un rendez-vous leur a été fixé avec Madame MARSALA pour le 30 novembre.

Le 30 novembre, les parents de l’école Bertie Albrecht ont été reçus dans une salle de réunion par Madame MARSALA et deux administratifs. De bonnes nouvelles leur ont été annoncées : un animateur a été recruté à partir du 30 novembre et jusqu’à la fin de l’année sur l’école maternelle et donc le taux d’encadrement est à nouveau rétabli à 1 adulte pour 14 enfants.

L’échange était constructif. Madame MARSALA leur a expliqué que deux associations importantes qui effectuaient du périscolaire dans de nombreuses écoles de Montpellier ont fait faillite en septembre et n’ont donc pas pu assurer la rentrée. De plus, sur l’école Albrecht, en septembre il y avait beaucoup moins d’enfants inscrits au TAP et à la cantine qu’en novembre et c’est après la rentrée de vacances de Toussaint que les difficultés sont apparues, auparavant il y avait assez d’animateurs.

Madame MARSALA a assuré avoir conscience d’un manque d’animateur chronique sur la ville pour cette année, qu’elle justifie par cette faillite d’associations et des difficultés de recrutements de vacataires (contrats avec très peu d’heures payées au SMIC et avec la responsabilité d’encadrer des enfants). C’est pourquoi la mairie mène une grande opération de recrutement. Les contrats seront courts puisque les TAP s’arrêteront définitivement en juin 2018, ensuite il restera de la garderie et de la cantine.

Madame MARSALA qui ne sera plus en charge de la réussite éducative dans quelques jours, mais deviendra adjointe à la culture a assuré que le budget éducation est le plus important pour la ville et qu’il n’a pas fait l’objet d’un plan d’économies, contrairement aux autres budgets.

Les parents d’élèves de l’école Bertie Albrecht qui demandaient juste l’application du taux d’encadrement légal (donc la Loi) pour leurs enfants sont satisfaits de la réponse de la mairie, ils ont tout de même l’impression que s’ils ne s’étaient pas mobilisés, ils n’auraient pas obtenu gain de cause. Puisque leur première demande de rendez-vous et leur alerte en Conseil d’école n’avaient pas été entendues.

Pour information l’intersyndicale des personnels a suspendu la grève et attend des annonces de la mairie à ce sujet qui lui ont été promises le 8 décembre. C’est donc une affaire à suivre…

Une pétition de parents d’élèves à l’échelle de toute la ville est disponible sur internet à ce lien (avec à ce jour plus de 400 signataires, ce qui montre que de nombreux groupes scolaires sont concernés) :

https://www.change.org/p/madame-marsala-adjointe-déléguée-à-la-réussite-éducative-temps-périscolaires-soutien-au-mouvement-des-animateurs-de-montpellier