Benjamin Téoule, novembre 2020 ©LMI
Benjamin Téoule, novembre 2020 (©LMI)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

[EDITO] « Coquin de sort » comme on dit dans le midi. Des envies d’investigation sans concession, des envies d’enquête et de décryptage sur le territoire, des envies qui viennent de céder à : « je vais avoir un bureau avec des collègues… et j’ai coché la case tickets restaurant » annonce « l’ex-patron » du média Le d’Oc.

« Collègues, Tickets restaurant » ce sont ses mots. Même par téléphone on perçoit un sourire… de l’humour sans aucun doute. Mais on le sait : l’humour est souvent vecteur de vérité, bien mieux parfois que certaines enquêtes.

Un pourfendeur local de la « vérité vraie »

Benjamin Téoule serait-il à Edwy Plenel, ce que Cahuzac a été à François Hollande : un boulet ? Certes, un petit boulet sur un territoire lointain. Mais comment : un ministre délégué chargé du développement de Mediapart en Région, un pourfendeur local de la « vérité vraie, » (pléonasme assumé et un peu moqueur) passe des échanges « dérangeants » avec Djamel Boumaaz, co-listier RN aux Municipales, à un bureau à la mairie de Montpellier, avec tickets resto inclus dans son kit newbie en politique ?

Alors ?! Est-ce une Cahuzaquerie, une frilosité face à un avenir incertain et difficile pour la presse, une récompense pour services rendus, une immersion au coeur du système, avec une belle enquête à venir, ou encore : des dossiers sous le coude, sésames d’une place « confortable » en mairie ? Non ! Il serait juste question de convictions et d’une mue : le passage d’une plume de sniper, à une plume de laquais.

Franchement, on aurait préféré ne se poser aucune de ces questions. Mais voilà, entre l’enregistrement « à l’insu de son plein gré » de M. Boumaaz et consorts, et le post Facebook de M. Téoule : l’enquêteur hors-pair au service de la vérité laisse place à un pion avec l’insoutenable légèreté d’une plume de laquais.

« Pour le tuer définitivement… on fait fuiter »

Dans sa confession sur Facebook, l’ex-journaliste fait part de sa nouvelle révélation : « les forces vives du territoire doivent s’unir, et je ne saurais me résoudre à rester observateur. » Aïe ! Une déclaration qui fait mal, ou qui fait rire, quand on la juxtapose à une autre réalité. Celle-ci par exemple, lors d’un « long et dur » travail « d’enquête, » pour les dernières municipales : « Est-ce que ça ne vaudrait pas le coup pour le tuer définitivement […] Tu lui rends le téléphone, et on fait fuiter. Sur le thème, Dormagen directeur de campagne d’Ollier veut rencontrer le sulfureux Djamel Boumaaz, » lance Benjamin Téoule. (Pour rappel M. Boumaaz avait subtilisé le portable de M. Dormagen, en pleine campagne électorale.)

« Pas sulfureux, ça va faire peur à Olaf, » répond le colistier RN. « Tu veux quoi comme mot ? » lui demande le journaliste. Boumaaz direct : « ce que tu veux, mais pas ça ! Je suis pas là pour choisir tes mots. »

De la manipulation « au service d’un nouveau souffle pour Montpellier »

Retour sur la confession FB de Benjamin Téoule : « manque de volontarisme politique, querelles interminables affaiblissant la qualité du débat public, propagande permanente… C’est un idéal démocratique qui m’a poussé à créer Le d’Oc et à m’engager le plus radicalement possible dans une forme de journalisme critique. » Sans rire ? En mode sérieux cette affirmation ?

La suite laisse songeur. On aimerait presque que le compte de l’auteur ait été piraté : « ici comme ailleurs, la défiance à l’égard du politique ne crée que confusions, agitations, et favorise l’émergence de démagogues en tout genre. » Puis un petit coup d’éclairage sympa sur l’employeur : « Le sérieux et la compétence l’ont emporté, mais la digue est fragile et les crises actuelles me poussent à m’engager différemment. »

Dernier Acte, dont on ne sait si c’est une tragédie ou une comédie : « l’heure est donc venue pour moi de franchir une ligne pour devenir acteur, à ma petite mesure, au service d’un nouveau souffle pour Montpellier. Je serai bien évidemment, et peut-être plus qu’un autre, respectueux des critiques qui désormais seront formulées par d’autres. » Nous prenons note, M. Téoule.

[VIDEO FLASH-BACK] Benjamin Téoule, sur l’investigation en région ou la nécessité d’une information indépendante en région :

VOIR AUSSI : Quid de l’information indépendante en région ?

VOIR AUSSI [VIDEO] Le Collectif « Danger Loi Sécurité Globale » annonce sa manifestation, et demande à Michaël Delafosse de clarifier ses engagements 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Santé : Le 1er « Vaccidrive » de France contre la Covid ouvre près de Montpellier

Préfet, médias nationaux, maire de la commune sur laquelle est implantée la clinique Saint-Jean Sud de France… Tout le monde s’était donné rendez-vous en ce froid matin d’avril, sur le...

Jean Castex Assemblée Nationale 16 décembre 2020, la stratégie vaccinale

Les élections départementales et régionales auront lieu les 20 et 27 juin

C’est donc confirmé. Un décret en Conseil des ministres sera pris la semaine prochaine pour fixer les dates des élections régionales et départementales « aux 20 et 27 juin au lieu...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES