Sophie Mazas, loi sécurité globale mars 2021 ©JPV
Le Rendez-Vous : Sophie Mazas, Loi Sécurité Globale - mars 2021 (©JPV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

[VIDEO] Un entretien sans filtre avec Sophie Mazas, avocate au barreau de Montpellier, et présidente de la Ligue des Droits de l’Homme de l’Hérault

Mardi 16 mars prochain, le Sénat entamera l’examen de la proposition de loi relative à la sécurité globale, adoptée par l’Assemblée nationale après engagement de la procédure accélérée. Samedi 13 mars, un rassemblement est une nouvelle fois organisé à Montpellier. Que faut-il en attendre ? Quels sont les risques que fait courir à la Société ce texte ? Quid de son articulation avec le Schéma National du Maintien de L’Ordre

VOIR AUSSI : Le Rendez-Vous avec Nicolas Bedel de Buzareingues : « les avocats sont les derniers remparts de la liberté »

En parallèle, le temps du Covid et son cortège d’entorses aux libertés fondamentales sont devenus le temps long. Il y a-t-il démocratie en péril ? Face à ces multiples coups de canif dans le Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, quel est le rôle de la section héraultaise de la LDH ?

Au sommaire de ce numéro : retour sur la proposition de loi relative à la sécurité globale, adoptée par l’Assemblée Nationale après engagement de la procédure accélérée et examinée au Sénat à partir du 16 mars prochain et la vie de la Cité à l’heure du Covid-19

Le Rendez-Vous avec Sophie Mazas : « l’état d’esprit du texte est de mettre en place une surveillance de la population, totale et globale. Avec des outils numériques et un système de police qui encadrent totalement la société civile. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram