Hérault, Départementales canton de Saint-Gély-du-Fesc : Majorité Présidentielle Magali Borloz, Frédéric Bernard, Béatrice Montel, Stan Rabolt (©JPV)
Hérault, Départementales canton de Saint-Gély-du-Fesc : Majorité Présidentielle Magali Borloz, Frédéric Bernard, Béatrice Montel, Stan Rabolt (©JPV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Béatrice Montel, vigneronne et Frédéric Bernard, pédiatre hospitalier ont fait le lancement de leur campagne, ce samedi 29 mai 2021, à Teyran pour les élections départementales. Un binôme, majorité présidentielle avec une volonté : « développer un territoire harmonieux, et inclusif » pour un objectif prioritaire : « améliorer la qualité de vie de tous les citoyens. »

Un lancement de campagne qui avait des airs de meeting, avec des prises de parole et des échanges de plus d’une heure dix, autour d’un canton de Saint-Gély-du-Fesc qu’ils souhaitent : « Territoire de Liberté et de Solidarité. »

En soutien, et très actifs lors de cette présentation, on pouvait noter la présence d’Irène Tolleret, Députée européenne, de Jean-François Eliaou, Député de l’Hérault, Jérôme Toulza, référent départemental LaREM, Sylvie Ros Rouart, déléguée régionale de Territoires de Progrès, et Charnelle Ndambo référente des Jeunes avec Macron.

« Être vraiment dans l’action citoyenne »

Le binôme l’assure, un changement de méthode s’impose au sein du conseil départemental, « il s’agit de mettre le citoyen au coeur de chaque décision, » et Béatrice Montel, conseillère municipale d’opposition à Teyran abordera les questions d’environnement. Saint Clément de Rivière et Oxylane, un exemple parmi d’autres : « ce projet, nous souhaitons le repenser, le renégocier, c’est un projet d’hier qui ne correspond pas aux enjeux d’aujourd’hui, avec quasiment pas de réflexion environnementale et de gestion de la biodiversité. »

« Être vraiment dans l’action citoyenne, au plus près des gens », insiste Frédéric Bernard, conseiller municipal à Vailhauquès en charge de la démocratie participative et de la communication. « Nous soutenons les valeurs de la majorité présidentielle, et ce ne sont pas que des mots […] ce sont des valeurs d’efficacité, de proximité, ce sont des valeurs de communication et de solidarité, » une posture, qui implique ladite société civile, une promesse d’Emmanuel Macron d’un renouvellement d’une classe politique vieillissante. Le médecin hospitalier s’inscrit dans cette promesse qui offrirait dès lors la possibilité de faire de la politique autrement.

« Favoriser la démocratie et l’intérêt général, » c’est le mantra de Frédéric Bernard. « Stop aux élus professionnels, stop au cumul des mandats, » plus incisif : « on n’est pas là pour perpétuer un niveau de vie […] on est une liste citoyenne, aucun de nous n’est un politicien, ou n’a envie de le devenir pour en faire un métier. »

Jérôme Toulza se dit « très fier d’avoir un quatuor de marcheurs sur ce canton […] ils s’investissent avec passion dans ce qu’ils font, c’est au-delà de la politique comme on l’a connue jusqu’à maintenant. » Pour le référent départemental LaREM, ils ne font pas de la « politique alimentaire, » contrairement à ceux qui « ne veulent plus lâcher leur mandat, pourquoi ? Parce qu’ils ont de l’argent en plus […] et le premier qui essaie de pointer le bout du nez, Pan ! Même dans leur parti, ils tapent dessus pour le dézinguer. » Le renouvellement Jérôme Toulza le définira ainsi, à travers ses quatre candidats LaREM :  « ce sont des gens passionnés qui ont envie d’aider les autres. C’est ça la politique et ce n’est pas prendre de l’argent, pour l’argent. C’est être élu pour les autres, et je les en remercie parce que je sais qu’ils le feront très très bien. »

Crise sanitaire, « aujourd’hui le monde a changé, » souligne Irène Tolleret. « Il est important que l’on ait un département qui change sa proposition politique. » L’eurodéputée insiste : « une équipe départementale qui soit en lien avec les politiques gouvernementales et européennes, aujourd’hui c’est un gage d’efficacité. » Question timing, elle détaillera que : « par rapport à ce monde qui a changé, le Plan de Relance financé par l’Europe, le Plan de Relance français, nous avons trois ans pour utiliser cet argent. Trois années, et pas une de plus. » Avec en conclusion dans l’énergie et l’engagement qui la caractérisent : « nous devons être à la hauteur du moment. »

[VIDEO] Interview avec Béatrice Montel, vigneronne et Frédéric Bernard, pédiatre hospitalier, « Territoire de Liberté et de Solidarité » Majorité Présidentielle :

« Ça fait 30 ans qu’on a les mêmes. » Jean-François Eliaou

Pour dénoncer l’entre-soi du mundillo politique, et les cumulards de fonctions et d’indemnités, c’est Jean-François Eliaou qui s’en chargera, en expliquant entre autres, l’alliance LR PS sur ce canton : « Laurence Cristol [conseillère départementale sortante et Maire de St Clément de Rivière] parce qu’elle veut garder sa place, s’associe avec le Maire de Saint-Mathieu de Tréviers qui est socialiste [Jérôme Lopez]. Si bien que, elle est de droite, et lui est de gauche. Elle n’a pas eu l’investiture de la part de LR, il n’a pas eu l’investiture des socialistes. » Mais perdus dans le triangle des Bermudes politique, nommé majorité budgétaire, par la novlangue du département pour faire fi des étiquettes, Jean-François Eliaou s’interroge : « comment vont-ils faire pour défendre, ou ne pas défendre le bilan précédent ? » 

Alors que « l’intérêt général doit primer, » dans cette « union contre nature, » pour le député LaREM de l’Hérault « ce n’est pas le cas. » Plus précis, il décortique tout un dysfonctionnement  : « on a des preuves, lorsque vous n’êtes pas copains avec Kleber Mesquida, il vous assèche. Lorsque vous êtes copain avec lui, il vous arrose. Si bien que tous les maires ont la trouille d’aller contre Kleber Mesquida. Mais c’est quoi, cette République ? C’est quoi, cette démocratie ? C’est une République bananière […] ça fait 30 ans qu’on a les mêmes. »

« On a besoin d’un engagement politique » et pour lui, il faut soutenir cette « dream team » : Béatrice Montel et Frédéric Bernard, Magali Borloz et Stan Rabolt, Territoire de Liberté et de Solidarité.

Canton de Saint-Gély-du-Fesc, Hérault

Le 20 juin prochain, le binôme Béatrice Montel (LaREM) et Frédéric Bernard (LaREM), et leurs suppléants Magali Borloz et Stan Rabolt se retrouveront pour un premier tour face à :

  • Laurence Cristol (LR) et Jérôme Lopez (PS) : liste d’union entre Les Républicains et la majorité départementale (PS/DVG/PCF)
  • Caroline Borras (LFI) et Olivier Ravel (LFI) : liste La France insoumise
  • Alexia Donadoni (RN) et Kévin Lavallée (RN) : liste du Rassemblement national
  • Isabelle Chabbert (PCF) et Yvan Garcia (PCF) : liste du Parti communiste français
  • Gwenaëlle Guerlavais (EELV) et Bruno Chichignoud (EELV) : liste Europe Ecologie – Les Verts

 

Pour rappel : une indemnité d’élu d’un conseiller départemental varie en fonction de la population. Pour l’Hérault, et donc pour les départements ayant de 1.000.000 à 1.250.000 d’habitants ce montant est de 2.528,11 € (2019). Des chiffres qu’il est intéressant de rappeler, quand on observe certains candidats qui empilent les mandats entre région, département, métropole, et mairie.

VOIR AUSSI [VIDEO] Hérault, le L.I.E.N : un enjeu écologique et un mensonge politique ?

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : 72 600 personnes ont déjà bénéficié d’une 3e dose de vaccin en Occitanie

Une campagne de rappels de vaccination a démarré dès le 13 septembre partout en Occitanie. Ce rappel est proposé aux personnes âgées de 65 ans et plus, et à toutes...

[VIDEO] Frontignan : Semaine bleue 2021, « 365 jours pour agir et 7 jours pour célébrer »

[VIDEO] La Semaine bleue 2021 aura lieu du 6 au 12 octobre 2021, à Frontignan la Peyrade. Les inscriptions pour cette nouvelle édition à Frontignan la Peyrade ont débuté lundi...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES