Carole Delga, présidente de la Région et Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Ce jeudi après-midi, Carole Delga, présidente de la Région et Alain Di Crescenzo, président de la CCI régionale tenaient une conférence de presse, depuis l’Hôtel de Région toulousain, pour présenter le bilan « de l’ensemble des mesures prises de façon coordonnée pour soutenir les entreprises, préserver les emplois ainsi que les compétences et les activités du territoire » et les « nouveautés » occitanes…

Malgré la baisse du chiffre d’affaires des entreprises d’Occitanie (62%, tous secteurs confondus) et alors que 6,1 % des chefs d’entreprise envisageant une fermeture, l’économie régionale a tout même bien résisté, selon la Banque de France, aux contraintes imposées par la situation sanitaire.

Trois mots d’ordre : « en équipe », « à l’écoute », « au service »

Alors que la Région a décidé de maintenir sur 2021, ses aides aux entreprises, ce sont au total 50 500 entreprises qui ont été aidées sur 2020, à hauteur de 353 millions d’euros mobilisés. Du côté de la CCI, ce sont 212 experts qui ont été mobilisés, dans les cellules de crise, sur toute l’Occitanie et 36 446 entreprises accompagnées sur la période (avec des pics à 700 entreprises par jour).

De la mi-septembre au 6 novembre 2020, une campagne d’appels sortants pour faire connaître les mesures du plan de relance de l’État, a aussi été effectuée auprès de 29 000 PMI. En Occitanie, ce sont 2546 entreprises qui ont été contactées (+13% par rapport à l’objectif fixé par le gouvernement). Une campagne d’appels sortants a aussi été réalisée entre le 3 novembre et 5 décembre 2020, dans le cadre de SOS Numérique. 3 148 appels ont abouti sur toute l’Occitanie (+29% de l’objectif fixé par le gouvernement).

Lancement d’un portail national du financement participatif et citoyen, début avril 2021

En pratique, cette plateforme, issue d’une société de projets entre la Région, l’AREC, la CCI Occitanie et des partenaires privés non précisés est destinée « à rassurer et à inciter les habitants d’Occitanie à investir dans l’économie réelle ». L’objectif de levée est estimé à 20 millions d’euros sur 5 ans, à raison de 200 projets par an. La plateforme devrait prendre la forme d’une association public-privé.

Ces projets bénéficieront aussi d’un « coup de pouce » financier. La Région interviendra en complément des fonds levés auprès des particuliers, mais également pour garantir le projet en assurant que cet investissement citoyen ne sera pas fait à fonds perdus. Le rendement devrait être, selon la Présidente, au moins supérieur au taux du livret A et différent selon le secteur d’activité et la durée (forcément inférieur 5%, selon la Présidente de Région). Deux ou trois appels devraient être lancé par an.

La consultation n’est pas terminée pour le futur gestionnaire de cet outil, première pierre d’une « économie citoyenne » pour la présidente Carole Delga. Celui-ci serait connu dans cinq semaines.  Quelles que soient les suites électorales de juin prochain, le fonds devrait au moins, rester fonctionnel, selon la Présidente de Région sur 2020-2021.

Vers une relocalisation de l’activité en Occitanie ?

En pratique, l’ARIS a pour rôle d’investir dans les entreprises régionales en accompagnant des projets d’intérêt stratégique qui concourent notamment à l’autonomie et à la souveraineté régionales, à la relocalisation d’activités et de savoir-faire, à la transformation vers une économie plus vertueuse et à l’anticipation des usages de demain. L’agence a un budget de 45 millions d’euros et doit accompagner 33 projets d’ici 5 ans.

Un appel à projets de relocalisation a été lancé en fin d’année dernière afin d’identifier les projets nécessitant une mobilisation de l’ARIS. Plusieurs projets ont d’ores et déjà été lancés sur le territoire : Genvia et sa production d’hydrogène décarboné, Arcelormittal à Saint-Chély-D’Apcher et son projet de modernisation de l’usine lozérienne, Occitanie Project, opérateur unique centralisateur la production d’équipements sanitaires, le futur Hub Méditerranéen de l’éolien flottant et de l’hydrogène de Port-la-Nouvelle, les batteries de Phoenix Batteries par la S.N.A.M et un nouveau projet pour l’abattoir de Sainte-Geneviève (Argence en Aubrac).

Un soutien régional à l’export

Malgré la conjoncture peu favorable, la Région a décidé d’adapter et de renforcer son accompagnement des entreprises en lançant le Pass Relance Export.

Une plateforme digitale de solutions est aussi accessible sur teamfrance-export.fr/occitanie et sur agence-adocc.com pour permettre aux entreprises d’évaluer leur maturité export, de trouver l’ensemble de l’offre de services proposée par les acteurs publics et privés, mais aussi, par exemple, d’avoir accès à de la veille sectorielle et aux marchés.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
ZAD du LIEN dans l'Hérault

Montpellier : Projection-échange « Paroles de la ZAD »

À 20h, mercredi 1er décembre, la projection Projection du film  « Paroles de la ZAD » se fera au Café Le Dôme, 2 avenue Georges Clemenceau, à Montpellier. Des échanges et un...

Emploi forum recherche (©Pxls)

Pays de l’or : « En route pour l’emploi »

Mauguio : Forum « En route pour l’emploi » le 2 décembre 2021 de 8h45 à 12h à l’espace Morastel. La 5e édition du forum « En route pour l’emploi...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES