Montpellier-web-commercants
Conférence de presse collectif Danger Loi Sécurité Globale novembre 2020
Conférence de presse collectif Danger Loi Sécurité Globale novembre 2020 photo © JP Vallespir
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Devant la mairie de Montpellier conférence de presse du Collectif « Danger Loi Sécurité Globale » pour : annoncer la manifestation de samedi 28 novembre, alerter sur cette loi liberticide, et demander à Michaël Delafosse de clarifier ses engagements et sa position sur « l’observatoire local de la tranquillité publique », rattaché au conseil local de sécurité.

Ce jeudi, ils étaient quatre représentants du collectif « Danger Loi Sécurité Globale » qui entend mener une lutte et un engagement fort contre la Loi Sécurité Globale. Pour Benjamin Téoule, journaliste et porte-parole du Club de la presse Occitanie au sein du collectif : « aujourd’hui notre repli, il est naturellement derrière, et devant la maison commune. Il doit y avoir un vaste débat démocratique sur ce sujet […] dans ce moment qui assujettit la presse à la préfecture. »

Manifestation au départ de la Mairie, pourquoi ?

Manifestation au départ de la Mairie, pourquoi ? C’est l’occasion de demander à l’actuel locataire de cette maison commune de clarifier l’avenir des pratiques de surveillance de la ville. Et c’est la raison du départ de la mobilisation, et de la manifestation de ce samedi 28 novembre à 11h00 qui se fera 1, place Georges Frêche, sur le parvis de la mairie.

Reconnaissance faciale, vidéo protection, Jean-Jacques Gandini, membre de la LDH, avocat honoraire à Montpellier rappelle les volontés de Michaël Delafosse candidat  : « une fois maire je rédigerai, et signerai avec vous, une charte de déontologie sur l’utilisation des images, et je mettrai en place un comité d’éthique chargé de veiller au bon usage de cet outil technologique. » Après avoir interpellé le maire sur ses engagements, la Ligue des Droits de l’Homme est en attente d’une « suite favorable. »

Autre question qui attend réponse : quid de l’héritage saurélien concernant « l’observatoire local de la tranquillité publique », rattaché au conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance.

VOIR AUSSI : Montpellier, nouvelle manifestation contre la loi sécurité globale, ce samedi

Pour l’heure toute la lumière est mise sur l’article 24, un focus qui pourrait fragiliser la mobilisation, et laisser passer inaperçue la part d’ombre bien réelle de cette loi qui veut renforcer l’environnement sécuritaire de la société, au détriment des libertés publiques.

[VIDEO] Conférence de presse du collectif « Danger Loi Sécurité Globale »:

Manifestation : samedi 28 novembre 2020 à partir de 11h00. Rendez-vous parvis de la Mairie de Montpellier.

Tranquillement, la France devient le premier pays sécuritaire de l’Union européenne. Comme s’il n’y avait rien de plus urgent à régler par temps de pandémie : la santé, l’économie, le climat par exemple. Comme si la fabrication de la loi devenait pur marketing politique, pour dégager l’horizon des présidentielles de 2022. Dans l’Hérault les députés marcheurs sont restés au pas, seul Patrick Vignal a fait « l’anguille » avec son abstention.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Forte mobilisation à Montpellier, contre la loi Sécurité globale

Reste le temps de la navette parlementaire, Benjanin Téoule précise que le club de la presse Occitanie avait bien sollicité les députés de la Région. « Seulement une poignée » d’entre eux a répondu, « mais une fois que la loi a été votée. Alors oui, nous continuerons ce travail en interpellant cette fois-ci évidemment, les sénateurs. » Benjamin Téoule rappelle aussi toute l’ambiguïté du Schéma National du Maintien de L’Ordre.

Interview Benjamin Téoule, journaliste et porte-parole du Club de la presse Occitanie au sein du collectif :

La #MarcheDesLibertés

Sur Paris déjà : la préfecture de police interdit la #MarcheDesLibertés ce samedi, pour raisons sanitaires. Un rassemblement statique place de la République est toléré.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Reconfinement, jolie communication politique et crise sanitaire

Le gouvernement n’écarte pas l’hypothèse d’un troisième confinement. Celui-ci pourrait être mis en place fin janvier, début février. Après deux confinements et un couvre-feu national instauré entre 18 heures et...

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.