[VIDÉO] Montpellier : Inquiets, les parents d’élèves de l’école Prokofiev tirent la sonnette d’alarme

Montpellier : Inquiets, les parents d'élèves de l'école Prokofiev tirent la sonnette d'alarme (CR CDS)

[VIDÉO] Alors que la situation sanitaire ne va pas en s’améliorant ces dernières semaines vis-à-vis de la Covid-19, les parents d’élèves de l’école élémentaire Prokofiev dans le quartier résidentiel de la Pompignane à Montpellier se mobilisaient ce vendredi 20 novembre pour alerter sur la situation des élèves en maternelle et en primaire de cette école et de celle, voisine, de Jean Zay.

VOIR AUSSI : Montpellier : « Danger Loi Sécurité Globale », rassemblement ce samedi

« Nous, parents d’élèves, on veut que ça se sache qu’il y a des problèmes d’hygiène dans cette école-là depuis la rentrée de septembre », alerte d’emblée Sébastien Payen, dynamique parent d’élève délégué sur l’école héraultaise.

Quels sont concrètement les problèmes ? C’est Cécile Fontange, parente d’élève déléguée, qui les détaille.

Ces soucis d’Atsem, notamment, s’éternisent depuis la rentrée de septembre, soit une bonne douzaine de semaines. Des rencontres, encore récemment, ont eu lieu entre les parents et les proches collaborateurs de Fanny Dombre-Coste, adjointe en charge de la vie éducative et la réussite scolaire. Pour quels résultats ?

Situé dans le quartier résidentiel de la Pompignane à Montpellier, le problème d’Atsem ne semble pas concerné que cette école là. Bien au contraire. « Le problème de ces agents spécialisés concerne cette école, mais pas seulement. D’après les retours que l’on a, c’est un problème généralisé sur toutes les écoles de la ville. Même la municipalité l’a récemment reconnu lorsque nous les avons enfin rencontrés », estime pour sa part, Sébastien Payen.

L’ensemble des parents d’élèves présents ce matin devant l’école sont unanimes pour « reconnaître que les relations sont bonnes avec la municipalité », comme l’explique Sébastien Payen.

Malgré ces bonnes relations, l’inquiétude des parents d’élèves persiste. L’avenir ne semble pas tout à fait radieux. « On a une longue réunion dans la semaine avec la ville. Les gens de la municipalité font preuve d’une évidente bonne volonté. Mais on n’a pas vraiment eu de réponse », regrette Cécile Fontange.

Conscients des problèmes de la nouvelle équipe municipale qui a pris ses fonctions au début de l’été, les parents d’élèves délégués réclament concrètement « un ou une Atsem par classe par jour et par enseignant », sur le site de Prokofiev. Même si Noël approche, il n’est pas sûr que les collaborateurs de Fanny Dombre-Coste se transforment dans les prochains jours en Père Noël et accèdent aux réclamations des parents d’élèves. L’inquiétude demeure pour la suite de l’année scolaire, tant pour les enfants, les parents d’élèves et les enseignants, chaudement soutenus par la totalité des parents présents ce matin.