Montpellier : José Bové, Carole Delga Régionales 2021 (©JPV)
Montpellier : José Bové, Carole Delga Régionales 2021 (©JPV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

« Le choix il est clair, dimanche, c’est voter Carole ou voter Marine ! Soit on vote la blonde, soit on vote la brune avec l’accent. C’est simple, » explique la Présidente sortante de la région Occitanie qui était avec José Bové dans le quartier des Beaux-Arts pour une déambulation et un point presse de campagne.

Il reste un soutien important, même s’il a une place symbolique. L’ancien leader de la Confédération paysanne, José Bové est en dernière position sur la liste de Carole Delga dans l’Aveyron. Mardi 15 juin, il s’est interrogé à propos des écologistes engagés sur la liste d’Antoine Maurice : « pourquoi sur une consigne nationale faire l’inverse de l’intérêt de la Région ? » Plus concret, en anticipant la suite : « il fallait faire ce rassemblement dès le premier tour. Il n’y avait pas de raisons objectives avec le bilan de ce mandat de séparer ceux qui avaient travaillé ensemble. » Et le danger principal pour l’altermondialiste c’est le Rassemblement National : « chaque fois qu’il y a un risque que le RN puisse progresser ou faire des scores importants, il y a une nécessité à se rassembler […] Laisser ces gens-là gouverner, c’est demain avoir une véritable catastrophe démocratique. »

« La réalité des chiffres »

« Il faut être clair là ! À un moment, il y a la réalité des chiffres, » Carole Delga évoque les sondages qui supposent deux listes en tête, la sienne et celle du RN avec Jean-Paul Garraud. « Je préfèrerais très objectivement que les autres partis républicains soient beaucoup plus élevés et que l’extrême droite soit plus faible, je le dis clairement. Voilà ! […] Mes concurrents à droite, je préfèrerais qu’ils fassent un score plus élevé, La République en Marche, LR et que le Front National soit derrière eux. Parce que ça voudrait dire que la République, elle va bien ! C’est ce que je souhaiterais, c’est pas la réalité. Donc le choix il est clair, dimanche, c’est voter Carole ou voter Marine ! Soit on vote la blonde, soit on vote la brune avec l’accent. C’est simple. »

[VIDEO] Point presse et interview, avec José Bové et Carole Delga tête de liste de L’Occitanie en commun, pour les élections régionales des 20 et 27 juin prochain :

« On doit donner de nouveau un espoir à la jeunesse. » Carole Delga

Carole Delga, semble favorable à une fusion au second tour avec la liste écologiste et compte facilement ses points communs avec Antoine Maurice, plutôt que ses différences. En revanche du côté de La France insoumise et de Myriam Martin l’avenir en commun semble impossible, comme avec la liste LaREM de Vincent Terrail-Novès. Mais, « aujourd’hui on veut vous parler des projets que l’on a pour la jeunesse », précise aussi la candidate, et tête de liste de l’Occitanie en commun. « À travers cette élection régionale, il faut qu’on parle aux jeunes, parce qu’on doit donner de nouveau un espoir à la jeunesse. »

« Cette jeunesse s’interroge beaucoup sur son avenir. » Pour la Présidente sortante, entre une « désocialisation » à cause du Covid et une urgence climatique, « il faut leur redonner confiance de façon très claire. » Carole Delga décline alors certaines orientations de son programme dans ce domaine. L’expérimentation de la gratuité du transport ferroviaire pour les 18-26 ans mise en place en 2020, qui sera poursuivie à la rentrée en 2021, et « le revenu écologique jeune. » En regardant José Bové : « nous voulons inciter les jeunes à avoir confiance en eux et à se lancer dans les métiers verts. Je dis bien à avoir confiance en eux, parce qu’aller vers les métiers verts, ils en ont envie. » Puis partageant son ressenti sur le terrain : « on sent ce formidable engouement de la part de la jeunesse, d’être acteur de la transition écologique et énergétique. »

Durant la déambulation dans le quartier des Beaux-Arts, ce n’est pas vraiment la jeunesse que l’équipe Delga a croisé. « On va recevoir pour voter, on va le recevoir chez nous ? » demande une dame un peu âgée en sortant de chez son marchand de légumes. « Oui vous allez le recevoir aujourd’hui ou demain, » répond Carole Delga. « J’habite au 8 de la rue, » montre la dame. « Mais vous avez dû recevoir une lettre de ma part, de Carole Delga ? » Un temps, puis dans un souffle : « heu… Non ! Mais peut-être aujourd’hui ? » La Présidente insiste : « Non, mais y a de ça un mois, vous n’avez pas reçu quelque chose de ma part ? » La petite dame semble réfléchir : « Non ! » Dans un sourire, la candidate conclut : « Ah d’accord ! » Puis interrompue, elle lâche un large « Bonjour » à d’autres clients qui arrivent.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Conseil Municipal du 26 juillet, « la rentrée qui s’annonce sera placée sous le signe de la protection des habitants »

Ce lundi 26 juillet 2021, 77 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Montpellier, réuni en « présentiel », mais en jauge limitée et sans présence du...

Sète : Soirée hommage à Manitas de Plata, samedi 7 août

Le rendez-vous est fixé samedi 7 août au Théâtre de la Mer pour une soirée hommage à Manitas de Plat. Un belle soirée en perspective en compagnie du soliste, et...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.