Il ne faudrait pas qu’avec le dossier de la Marina, Jean-Claude Gayssot, le nouveau président de l’EPR Port de Sète Sud de France se tire d’entrée de jeu une balle dans le pied, comme il avait su le faire en 2004 en attendant le passage des grives et des bécasses, lors d’une partie de chasse qui couta la vie à deux orteils de son pied droit. Il ne serait pas bon de prendre les Sétois pour des bécasses.
À 19h, le 31 janvier prochain, à la maison de la mer, au théâtre de la mer³ (salle Tarbouriec...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .