[VIDEO] Montpellier métropole : rue de Salaison, bientôt du macadam sous le chêne ?

Si le roseau lui disait « je plie, et ne romps pas, » aujourd’hui le chêne ne fanfaronne plus. En Occitanie, il affronte les vents de la politique urbaine bien plus redoutables, qu’un gros coup de tramontane.

Castelnau-le-Lez, Montpellier métropole : c’est l’histoire d’un chêne vert en cours de classement au statut d’arbre remarquable par l’association A.R.B.R.E.S. Une association habilitée par le ministère de l’Écologie, afin de délivrer ce label national. Il faut savoir qu’en 20 ans : 700 arbres en France ont été ainsi classés.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Montpellier urbanisme Maryse Faye donne le ton : « résilience, anticipation, prospective, et responsabilité collective »

« Quand le bâtiment va, tout va ! » La bigoterie d’une pensée politique, hors sol

En plein confinement et en pleine deuxième vague de coronavirus, le BTP reste roi. Sacré secteur économique du bâtiment et des travaux publics, mère Nature en viendrait à ne plus pouvoir le supporter. Dieu que ce maçon creusois Martin Nadaud, homme d’un autre siècle (19e) parlait avant tout, pour ses bourses : « Quand le bâtiment va, tout va ! » Député puis préfet, le bonhomme a fait son chemin. Et sa parole reprise comme un mantra par certains élus, montre toute la bigoterie d’une pensée politique, hors sol.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Métropole de Montpellier : la nature et un chêne bicentenaire en sursis ?

À voir bientôt : l’entretien d’un chêne par les Nouveaux Constructeurs

Sur la métropole de Montpellier, la mairie de Castelnau-le-Lez a pris un arrêté municipal pour permettre au promoteur SCI rue de Salaison, Les Nouveaux Constructeurs, d’entreprendre  « l’entretien d’un chêne […] pour permettre l’exécution des travaux dans des conditions de sécurité satisfaisantes. »  Entretien ? Le bon mot aurait été peut-être : « soin ». Mais en clair : pour que les engins de chantiers puissent passer, ces constructeurs devraient couper du chêne.

Reste à vérifier tout le talent de « ces soigneurs, » l’intervention doit normalement se faire ce jeudi 5 novembre 2020, entre 7h30 et 10h00 dans la rue de Salaison à Castelnau-le-Lez. Une opération selon toute vraisemblance assez rapide. Faudra-il aussi couler du goudron, pour protéger les veines de l’arbre afin que les chenilles des véhicules ne viennent pas griffer ses racines ? Bientôt y aura-t-il du macadam sous le chêne ?

[VIDEO] et explications in situ de Christophe Menichetti rue de Salaison :

Un recours en référé au tribunal administratif est en cours contre cet arrêté

« Le chêne est la propriété de particuliers qui n’ont en rien donné leur accord pour qu’une intervention soit faite sur cet arbre. Un recours en référé au Tribunal administratif est en cours contre cet arrêté, » tient à préciser Christophe Menichetti très présent dans cette affaire pour protéger son oncle propriétaire du chêne et ce quartier, face à une modification importante de la voirie, pour rendre possible les travaux et la viabilité d’un nouveau lotissement. Des équilibres fragiles bousculés, qui n’avaient, semble-t-il, pas été pris en compte, lorsque le permis a été délivré.