[VIDÉO] Montpellier : Clothilde Ollier poursuit sa conquête de la mairie, « je ne céderai pas ! »

Clothilde Ollier entre en campagne

[VIDÉO] Ce lundi, en conférence de presse, là où tout a commencé, Clothilde Ollier explique : « Mobilisez-vous ! Mobilisez autour de vous ! […] Écrivez à la craie partout votre soif d’écologie, votre utopie, votre avenir, mon nom, vos noms. Vive l’écologie ! »

Ce week-end, Clothilde Ollier désignée en octobre, à l’issue d’une primaire ouverte, tête de liste EELV a été écartée par le bureau exécutif de la formation écologiste.

LIRE AUSSI : Montpellier : Clothilde Ollier perd l’investiture EELV

Annonce - Pub - Advertisement

La candidate commence, la voix chargée d’émotion, « je vous ai réunis, ici au Dôme, parce que c’est dans ce lieu, vous le savez que tout à commencé, dans ce lieu, il y a quatre mois, j’ai gagné la primaire citoyenne initiée par mon parti, Europe Écologie – Les Verts, cette primaire a été un grand succès, 1200 inscrits et surtout, 790 votants […] Le succès inattendu de cette primaire, était le premier signal de la vague verte, qui annonce, qui s’annonce dans le pays ».

Pour la candidate, à présent sans étiquette, « les électrices et les électeurs sont en train de réaliser que cette élection municipale est la dernière, avant qu’il ne soit trop tard ».

Après s’être félicitée d’un bon accueil sur le terrain et de ses bons résultats dans les sondages, Clothilde Ollier affirme avoir appris dans la presse, sa perte de l’investiture EELV, « j’ai appris, par la presse, qu’on voulait me priver d’utiliser le logo d’Europe Écologie les Verts. C’est complètement fou. Et je suis comme vous, je n’arrive pas à comprendre les raisons obscures de la sanction qui me frappe. […] je vous le dis les yeux dans les yeux, aucun contact n’a été établi avec mes partenaires – qui sont tous autour de moi – sans la participation de l’ensemble des militants de terrain d’Europe Écologie les Verts. »

La candidate aux municipales fustige « les méthodes, ces tripatouillages, cette tambouille », qui enclenche « la machine à perdre qui fait toujours le jeu de nos adversaires », tout en renouvelant son soutien aux listes écologistes qui se présentent aux municipales. « Certains peuvent me contester le logo, mais mon cœur, lui, reste à Europe Écologie les Verts. »

Pour la candidate, le combat municipal continue, « depuis samedi, je reçois des centaines et des centaines de messages d’affection et de soutien », « je continuerai d’avancer mes propositions pour faire de Montpellier une grande Métropole, moderne, écologiste, au service de l’emploi et au service des plus précaires. Une métropole
d’avant-garde et humaniste, comme elle l’a toujours été. »

La candidate ne compte pas affronter l’échéance seule et appelle au rassemblement, alors qu’elle peut déjà compter sur le soutien, notamment, de la députée de La France insoumise, Muriel Ressiguier, du conseiller régional EELV, Christian Dupraz, de la conseillère régionale Les Radicaux de Gauche, Virginie Rozière et du porte-parole du mouvement citoyen Confluence, Boris Chenaud.

Une liste Europe Écologie – Les Verts face à Clothilde Ollier

Pour Julien Bayou, conseiller régional et Secrétaire national EELV, « Quoiqu’il en soit nous aurons une liste écologiste à Montpellier. Et même si là c’est douloureux, nous pouvons encore faire la surprise, à condition de proposer ce pour quoi nous militons et ce pour quoi les électeurs et électrices nous attendent : l’écologie. »

En pratique, la décision « conservatoire » prise par le bureau exécutif de la formation écologiste, doit encore être confirmée, dans les prochains jours, par l’assemblée montpelliéraine, selon le principe de subsidiarité du mouvement écologiste. L’« Assemblée Générale locale » a déjà été convoquée, elle se déroulera, lundi 3 février 2020.

À la suite d’une médiation organisée par trois membres du bureau exécutif, venus depuis Paris, en fin de semaine, la candidate a été écartée, en raison notamment de son rapprochement avec plusieurs formations politiques, dont les insoumis de « Confluence » et le remplacement de son directeur de campagne en début de semaine dernière.

Annonce - Pub - Advertisement