Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le rendez-vous avait été inhabituellement fixé près du Miroir d’Eau et du parc Charpak en fin de matinée, à quelques hectomètres de l’hôtel de ville de Montpellier. Virginie Rozière et Serge Martin avaient convié la presse près de cet espace vert municipal, pour lancer officiellement leur campagne sur ce grand canton qu’est Montpellier-3. Et ils avaient beaucoup de choses à dire.

Martelant être « totalement indépendants dans leurs actes et libres de leurs propos, » Virginie Rozière tient à rappeler d’emblée qu’ « elle comme Serge Martin sont des enfants de Montpellier. »  Ces deux candidats débordent d’idées et de propositions pour un canton qu’ils « connaissent par coeur. »

« Je suis présent pour ma quatrième campagne cantonale en deux décennies environ, » s’amuse Serge Martin avant d’ajouter que « chez les autres candidats, à peu de choses près les propositions n’ont pas beaucoup évolué, c’est bien la preuve que pas grand chose n’a été fait ces dernières années sur ce territoire. »

Quid du Collège de Port Marianne ?

Décidément très disert, Serge Martin garde la parole pour faire le point sur la situation d’un sujet qu’il connaît très bien. « Ce collège, tout le monde en parle depuis des années, mais il n’est toujours pas là et, pour le moment, les gamins de ce canton sont obligés de faire 20 à 40 minutes de transport en commun pour se rendre dans d’autres collèges de Montpellier. Ces mêmes collèges qui sont déjà remplis à 100% voire en surnombre d’élèves« , s’agace le colistier.

Habitué des joutes politiques depuis de longues années, il s’amuse de constater « que ce soit aux Municipales 2014, début 2015 avec Philippe Saurel où encore récemment, en mars dernier au Département, à l’approche de ces élections, des annonces fortes sont faites, des budgets sont trouvés, et on promet que le collège va vite voir le jour. Aux dernières nouvelles, il doit ouvrir en septembre 2022. Or, j’invite la presse et les habitants à aller voir sur le site. Aucun coup de pioche n’a été fait sur site, ni fondations, rien. Au mieux, à l’automne 2022, les élèves seront dans des Algécos. Au pire, comme je le crains, le collège ne sera toujours pas là. » Le constat du candidat aux cantonales est implacable. Les élus visés apprécieront l’argumentaire.

À défaut de proposer dès aujourd’hui, des choses concrètes pour l’avenir de ce site éducatif, ce salarié de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat promet que s’il est élu fin juin 2021, Virginie Rozière et lui se « mobiliseront en priorité pour accélérer vraiment la construction de ce futur collège tant attendu par les parents du territoire. »

L’écologie, autre axe fort de leur campagne

« On veut être concrets, pratiques pour la vie quotidienne des habitants. On veut être leurs porte-parole en quelque sorte« , assure Virginie Rozière. L’ex-députée européenne ne veut plus des « annonces politiques gadgets, ou qui tombent opportunément à quelques semaines, des élections. » Elle veut donner du concret aux électeurs, si elle est élue dans un peu plus d’un mois.

« On doit repenser entièrement ce canton qui est en plein essor. Beaucoup de jeunes familles avec ou sans enfant s’y installent toutes les semaines. Il faut avoir un développement éco-responsable, et équilibré de tout ce vaste territoire, » affirme la candidate. Pour cela, elle propose, sous les regards approbateurs de Mélanie Raphaël Béthune et d’Henri Fiori, les deux suppléants, de « procéder au déplacement de l’actuel marché Gare sur le quartier de Cambacérès. Cela passe par un projet novateur d’éco-constructions sur ce futur quartier de Montpellier. C’est là que sont tous les transports avec l’autoroute et les voies ferroviaires à 2 pas. On ne propose pas de faire autre chose, de faire des choses irréalisables. On propose du concret aux gens, et des choses respectueuses de l’environnement« .

Quel avenir pour les Mineurs Non Accompagnés ?

Bien au fait de la situation des centaines de jeunes étrangers errant dans Montpellier, depuis quelques mois, Serge Martin fait le point sur une situation qu’il estime « inhumaine« . « Ces 6,8 dernières années, concernant ces jeunes gens, l’inaction, la passivité étaient la norme, clairement. C’était presque assumé. Depuis un peu plus d’un an, on voit bien qu’il y a une stratégie qui est mise en place. C’est un début. Mais cette même stratégie nous envoie droit dans le mur« , assène le candidat. Ladite stratégie consiste, selon lui, à « éloigner le plus possible tous ces jeunes Mineurs Non Accompagnés très très loin de Montpellier et de les enfermer sur un seul site. Si cela se concrétise, ça va regrouper tous les mineurs non accompagnés là-bas, et inéluctablement créer un phénomène de bandes. C’est évident. »

Pour lui, il faut « mettre fin à cette stratégie, » et « pour éviter ces phénomènes de bandes, nous ferons tout pour faire héberger ces jeunes gens dans des petites structures réparties dans tout le département de l’Hérault. »

 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Départementales 2021 : Boisson et Gougeon, « nous voulons gagner pour le bien du canton de Lunel »

[VIDEO] Arrivé en première position avec 35,91%, le duo, Jérôme Boisson et Paulette Gougeon, est confiant pour dimanche, « nous portons un projet pour le territoire, c’est ce qui a convaincu...

Sunsète festival, Emmanuelle Caquille, François Commeinhes, Laurent Mesguich (©JPV)

[VIDEO] 5e édition du Sunsète Festival : films et séries « en plein air et sous les étoiles, face à la mer »

Sète, nouvelle ligne éditoriale pour le Sunsète Festival qui s’adresse à tous les écrans, avec le plaisir de voir les choses en grand. Projection sur la plage ou en salle,...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.