[VIDEO & ITW] La République En Marche investit son député Patrick Vignal. Lundi 9 décembre : la CNI Commission Nationale d’Investiture a décidé que Patrick Vignal portera les couleurs de LaREM pour la campagne des municipales 2020 à Montpellier.

Ils étaient plusieurs à la désirer : cette étiquette politique, l’avocat Romain Subirats, Patrick Vignal, mais aussi l’entrepreneur Mohed Altrad, patron du club de rugby qui espérait un simple soutien pour effacer les deux autres, d’autant que Coralie Dubost, députée LaREM de la 3e circonscription de l’Hérault oeuvrait dans ce sens. Normal dans ce contexte, que cette investiture ait pris du temps.

Voir aussi : Coralie Dubost : « le soutien de LaREM, ce n’est pas un paquet cadeau à Noël… »

Sans compter, que le maire sortant Philippe Saurel, pas encore officiellement candidat, avait un temps apporté sa confiance au chef de l’état, et avait lors des élections européennes, appelé à voter utile : « je voterai donc pour la liste social-démocrate la mieux placée, celle conduite par Mme Nathalie Loiseau. » Il pouvait, sans l’épisode de la neuvième cour administrative d’appel qui sera implantée à Toulouse, où il demandait à la ministre de la Justice Nicole Belloubet « de revoir sa décision, et de rattraper son erreur, sinon nous irons plus loin,» il pouvait raisonnablement imaginer, non pas un soutien exprimé, mais un soutien tacite : concept qui entend ne présenter personne face à lui.

Voir aussi : [VIDÉO] Cour administrative d’appel : « c’est un cadeau politique à un maire qui a eu l’investiture En Marche »

Vignal, un “dissident” investi !

Patrick Vignal, qui se la jouait parfois “dissident” en affirmant : « si vous avez aimé Villani à Paris, vous allez adorer Vignal à Montpellier, » peut désormais endosser les habits d’un Benjamin Griveaux, certainement plus confortables pour continuer à travailler, avec sa coopérative citoyenne, et sa liste “Montpellier en Marche !”

ITW de Patrick Vignal, explications sur la temporalité de cette investiture, dans un contexte social difficile avec la réforme des retraites et, question : dans cette séquence, l’étiquette LaREM pourrait-elle devenir un handicap ?

« Ne comptez pas sur moi pour faire du tout, sauf Philippe Saurel »

Même avec un dernier sondage dans lequel Patrick Vignal n’apparait que dans la zone des 9 % et 11 % des intentions de vote, la CNI Commission Nationale d’Investiture a décidé d’investir son député. Une décision validée aussi par le bureau exécutif du “parti”. L’élu d’opposition à Philippe Saurel depuis 2014, et député de l’Hérault est donc définitivement En Marche, avec ses coopérateurs. Et il explique en même temps : « ne comptez pas sur moi pour faire du, tout sauf Philippe Saurel, ça ne marche pas, on ne gagne pas une mairie avec de la haine et de la rancoeur. » Puis s’adressant à Philippe Saurel pour lui souhaiter « une très bonne convalescence » le candidat LaREM précise : « ce n’est pas un homme qui est habitué à être couché, c’est un homme qui est habitué à être debout. Moi je serais ravi de le rencontrer pendant ces élections, et de ferrailler de manière honnête avec lui. » 

VOIR AUSSI : [VIDEO] Philippe Saurel : « revenir plus fort que jamais… »