Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Ce lundi 20 septembre à 10h, l’Assemblée départementale s’est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier, dans le Salon Jean Bène.

Plus d’une vingtaine de rapports (23) pour cette séance : des solidarités territoriales, en passant par les marchés publics, sans oublier l’éducation, la culture, la jeunesse, l’économie, le tourisme, l’agriculture, la viticulture, la pêche et l’environnement.

En introduction, les conseillers ont eu droit à une explication concernant les 17 jours d’isolement du Président Mesquida qui a été « cas contact. » Après deux tests, le premier négatif et le second positif, Kleber Mesquida n’a pas pu assurer de façon habituelle la rentrée avec sa mise en arrêt, le 30 août dernier. Occasion de démontrer s’il en était nécessaire que l’homme semble un roc, et qu’il ne fait pas encore partie des sujets présentant des comorbidités face à la Covid19. Mieux vaut être en état de service, avec une reprise cette fois prévue pour un septennat.

Le département réussira-t-il à être vraiment « solidaire et écologique ? »

Le département réussira-t-il à être vraiment « solidaire et écologique ? » Les 7 ans à venir ne peuvent pas être 7 ans de réflexion face à l’urgence climatique, mais 7 ans de réussites. Quoiqu’il en soit, les 50 nouveaux conseillers ne le savent pas encore, mais ils entreront malgré eux dans l’Histoire : soit pour avoir failli face à la mission qu’impose le dernier rapport du GIEC, soit pour avoir réussi. L’horizon de 2030 n’est plus très loin.

Un nouveau mandat avec 38 conseillers du groupe « Majoritaire Solidaire et Écologique, » 6 du groupe « Unis pour l’Hérault » et de 6 du groupe « Défendre l’Hérault. »

Un nouveau mandat commence après 6 ans d’administration pour les Héraultais avec la gestion d’un budget de 9,104 milliards d’euros. Ce lundi, Kleber Mesquida a mené avec sérénité, une assemblée apaisée, qui a adopté l’ensemble des rapports du jour. Une assemblée composée depuis les dernières élections de 38 conseillers appartenant à la majorité PS dite groupe « Majoritaire Solidaire et Écologique, » de 6 conseillers du groupe « Unis pour l’Hérault » et de 6 autres du groupe « Défendre l’Hérault. »

4M€ de travaux de réhabilitation des collèges

En cette rentrée ont été votés 4M€ de travaux de réhabilitation des collèges, ainsi que le maintien des tarifs des cantines scolaires des collèges pour un prix de vente aux familles de 3,80€. À noter que selon le rapport AD200921C1, le département rentre déjà dans les objectifs de la loi Egalim pour 2022. Comprendre que 50% des denrées sont issues de filières durables, avec 30% de bio et le tout s’accompagne d’une lutte contre le gaspillage alimentaire, dont la réduction est évaluée à 30%.

Côté sport, 100.000€ sont attribués pour l’aide aux écoles de sport, 56.000€ aux comités et structures dans le département, 10.000€ à l’événementiel sportif. Compter aussi 158.000€ pour des actions éducatives territoriales.

« Je demande au directeur général de me préparer un courrier bien affuté à l’adresse du maire de Sète. » Kleber Mesquida

C’est sur le rapport E1 concernant les actions d’accompagnement socio-professionnel en direction de publics bénéficiaires du RSA que François Commeinhes, maire de Sète est entré dans la danse des échanges entre Kleber Mesquida et Mme Claudine Vassas Mejri. 431.000€ pour ces actions, la vice-présidente souligne toutefois que la ville de Sète via son CCAS (centre communal d’action sociale) s’est retirée.

Puis Claudine Vassas Mejri précise « sur le bassin de Thau plus de 200.000€ sont financés par le département […] département qui se substitue à la partie qui était financée par le CCAS de Sète, qui au mois d’août a unilatéralement dénoncé la convention qui le liait au département, et donc refusant de financer les 50% […] qui correspondent au suivi de 880 bénéficiaires RSA. »

Le président Mesquida ne cache pas qu’il trouve cela « regrettable » et en fera la remarque à François Commeinhes « il doit avoir quelques raisons obscures, mais je le dis c’est plus que regrettable, sans explications, sans avertir, en plein mois d’août, il décide : voilà, je me retire […] Je demande au directeur général de me préparer un courrier bien affuté à l’adresse du maire de Sète […] On suivra cette affaire avec beaucoup de vigilance. »

« On va faire en sorte que le tourisme soit une fois de plus, l’un des moteurs de notre département. » Cyril Meunier

Tourisme, l’Assemblée s’engage pour le développement d’un tourisme durable et responsable avec la métropole de Montpellier pour une convention-cadre jusqu’en 2023. Cyril Meunier ravi en cette session se félicite « de la qualité du travail d’Hérault tourisme et de ses cadres […] C’est une source inépuisable de savoir-faire, de compétences et d’innovation qu’on a au niveau d’Hérault tourisme. » Le nouveau président de l’office de tourisme et des congrès de la métropole de Montpellier ne cache pas sa joie, et anticipe déjà sa relation de travaille avec son « amie Michelle Cassar » qui prend la présidence d’Hérault tourisme : « on va se régaler […] et on va faire en sorte que le tourisme soit une fois de plus, l’un des moteurs de notre département. » Un territoire héraultais qui s’enorgueillit des 40.000 emplois directs et indirects qu’offre cette activité économique.

Canal du Midi, 68km : le département adopte une stratégie qui a pour objectif prioritaire de préserver son écosystème, en protégeant ses espaces naturels, sa biodiversité, en développant l’itinérance douce, la continuité cyclable, et en veillant à l’amélioration de la qualité de l’eau.

[VIDEO] Pour voir ou revoir la session publique du Conseil départemental du 20 septembre 2021 :

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Greenpeace Montpellier, STOP POLLUTION DU LEZ (©GreenpeaceMontpellier)

[VIDEO] « STOP POLLUTION DU LEZ » : Greenpeace Montpellier dans l’action

Organisée par Greenpeace Montpellier, ce mercredi avait lieu une action « STOP POLLUTION DU LEZ » pour alerter sur la nécessité absolue de veiller à la réduction de la pollution du Lez,...

Montpellier : Ouverture de la 20e antenne de l’École Régionale du Numérique

En Occitanie, le numérique est une filière d’avenir avec près de 16 500 entreprises et plus de 63 600 emplois. La première promotion de cette école est composée de 15...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES