Grabels : sauvegarder et aménager le territoire

Au nord-ouest de Montpellier, la commune de Grabels réorganise la production d’alimentation en circuit court. Le conseil municipal en a décidé ainsi. Par un vote à l’unanimité, trois agriculteurs vont s’installer sur la plaine du Redonnel.

Début avril s’est tenue la remise symbolique des clefs. Une occasion de présenter ces trois jeunes exploitants : Fabien Hervouet, Elsa Mainguy et Samuel Morville qui se sont engagés à produire selon les normes et techniques de l’agriculture biologique, pour offrir aux Grabellois des produits de qualité. En 2017 ont eu lieu les travaux de défrichage et de forage. Début 2018, pompe et électricité sont en cours d’installation.

Les six hectares en limite de l’urbanisation et en zone agricole achetés en 2012 par la commune font partie d’un projet porté par Renaud Lachenal qui trouve aujourd’hui, une résonance particulière après les incendies de septembre 2017.

Sauvegarder et aménager le territoire communal

Modifier la façon d’occuper et de vivre le territoire est un choix d’aménagement, désormais bien engagé. Pour René Revol, le maire de Grabels la ceinture verte présente trois atouts : édifier une barrière naturelle aux flammes, preuve en a été faite l’année dernière : « les terres cultivées sont des pare-feu », créer de l’emploi, et permettre une alimentation de proximité saine.

René Revol souhaite bâtir ici quelque chose qui va donner l’exemple. Son objectif : « c’est d’avoir tout autour de Montpellier, une ceinture verte, et que dans les assiettes des Montpelliérains, la part qui provient des produits locaux, qui est aujourd’hui infime, devienne de plus en plus importante. » Pour cela, il semble donc essentiel de stopper l’urbanisation sur les zones agricoles et naturelles, de réinstaller les agriculteurs, et de mettre en place une lisière agricole capable de nourrir la ville. Une action, au centre d’une volonté politique pour reconquérir un territoire et y habiter autrement. Ne pas répondre à la pression immobilière, ne pas bétonner à tout prix, mais raisonner une reconstruction de la ville sur la ville. À Grabels l’opération « sauvegarder et aménager » pour préserver un urbanisme équilibré est en place.