Philippe Saurel détourne-t-il les panneaux électoraux pour sa campagne ? C’est par l’affirmative que les écologistes de Montpellier répondent à cette question en faisant constater par huissier, le lundi 18 mai, la présence sur l’ensemble des panneaux électoraux de la ville des affiches mentionnant le nom de Philippe Saurel.

Comme EELV Montpellier le dénonçait samedi, le maire sortant utiliserait les moyens des collectivités pour faire une campagne électorale, allant peut-être à l’encontre des règles démocratiques. Et ils ont déjà annoncé saisir la Commission Nationale des Comptes de Campagne pour les informer de cette situation particulière. Cela pourrait impliquer le rejet possible des comptes de campagne de l’actuel maire de Montpellier : Philippe Saurel.

VOIR AUSSI, Montpellier : EELV dénonce “la campagne masquée” de Philippe Saurel, et va saisir la Commission Nationale des Comptes de Campagne

Et selon EELV Montpellier, « Philippe Saurel n’hésite même plus à s’afficher sur les panneaux officiels qui sont présents à l’entrée de l’ensemble des bureaux de vote de la ville. » Pour Maître Maxime Rosier, « cette campagne de communication » est susceptible de relever de plusieurs infractions : détournement de fonds publics (article 432-15 du Code pénal), la prise illégale d’intérêts (article 432-12 de ce même Code) et financement irrégulier d’une campagne électorale sur la base de l’article L. 113-1 du Code électoral réprimé d’une amende de 45.000 €, et d’une peine d’emprisonnement d’un an. Tout cela pouvant faire l’objet d’une plainte pénale.

À ce jour : « Europe Ecologie les Verts étudie sur les conseils de Me Rosier, l’ensemble des moyens de droit pour déposer des plaintes pénales sur cette situation aussi inédite qu’illégale. » Dans les prochains jours, plusieurs plaintes pénales pourraient être déposées.