Qu’est-ce que le bonheur ? Réponse avec « Spinoza, à la recherche de la vérité et du bonheur » de Philippe Amador

"Spinoza, à la recherche de la vérité et du bonheur" de Philippe Amador (DUNOD, tous droits réservés)

« Spinoza, à la recherche de la vérité et du bonheur », la bande dessinée de Philippe Amador qui retrace les pensées du philosophe. 

« Complexe est la philosophie ! » soulignent certains. Souvent méprisée, elle est jugée abstraite et dénuée de sens. Mais qu’y a-t-il d’abstrait à vouloir dévoiler la logique du monde par les mots ? Au sens propre de son étymologie, la philosophie n’est rien d’autre que l’amour de la sagesse . »Philo » vient du verbe « philein » aimer, chercher et « sophie », provient du mot grec sophia : la sagesse, la connaissance, le savoir. Elle était autrefois science à part entière. Aujourd’hui, elle est perçue comme un amas de phrases incompréhensibles de penseurs allumés et pourtant, elle est la recherche de la vérité. Ne vous êtes-vous jamais demandé à quoi servait votre existence et quel était le but de votre présence sur cette Terre ? Vous étiez tout simplement en train de philosopher.

Néanmoins, pour comprendre les écrits des plus grands philosophes, concentration et assiduité sont nécessaires. Ainsi, à travers sa BD, Philippe Amador tente de rendre accessible les pensées de Spinoza : figure emblématique de la philosophie, au même titre que Descartes, Kant et bon nombre d’autres chercheurs à l’origine des traumatismes subis par les élèves de terminale, après leurs 2/20 au bac de philo.

Qu’est-ce que le bonheur ? 

Richesses ? Gloires ? Plaisirs ? Le Spinoza de la BD, amusante caricature du philosophe réel, tente de trouver une autre forme de bonheur que ces quêtes jugées inutiles : « l’expérience m’a appris que tout ce qui arrive dans la vie commune est, le plus souvent, vain et futile« . Il pense également que ces aspirations sont source de souffrance et d’angoisse, d’où le but de sa recherche : un bonheur tel qu’il permettrait de  trouver la paix et la satisfaction constantes, un bonheur parfait.

Spinoza explique que l’amour est à l’origine de ces quêtes communes. Car, en effet, « jamais une chose qui n’est pas aimée ne provoquera de dispute, jamais une chose qui n’est pas aimée ne provoquera de la tristesse si elle meurt. Jamais une chose qui n’est pas aimée ne suscitera l’envie si un autre la possède. Jamais une chose qui n’est pas aimée ne fera naître la peur de la perdre. »

Comprendre dans la détente et la légèreté.

Cette BD est une manière originale et ludique d’aborder la philosophie de Spinoza et son « Traité de Réforme de L’Entendement ». Elle comprend trois parties. La première illustre de façon fictive, les premiers mots de son traité ainsi que la vie du philosophe. La deuxième partie se focalise sur la réadaptation de son livre et ses pensées. La dernière retrace une bibliographie du philosophe.

Mais plutôt qu’aborder le sujet de façon scolaire et académique, le créateur a choisi de lier les mots aux images. Il accompagne ses propos avec des dessins attachants. Les coups de crayon tout en rondeur et simplicité, sans artifices et couleurs agressives, rendent la lecture fluide et agréable.

La philosophie, au final, ne s’avère pas inaccessible si on l’aborde avec pédagogie.