Nous Sommes en réunion - Dimanche 20 octobre 2019 - (© David Richard)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le C.O.M. (Contournement Ouest de Montpellier) est un projet routier mis en place pour assurer une meilleure desserte de Montpellier depuis l’Ouest. Datant des années 80, ce projet ne s’est toujours pas concrétisé. Y aurait-il anguille sous roche ?

En pratique, l’opération doit venir compléter le réseau armature du contournement urbain routier, relier l’A750 et l’A709,  contenir la circulation d’échanges péri-urbains et de transit sur un itinéraire adapté pour rendre son usage à la voirie secondaire des quartiers traversés et, valoriser les accès au réseau multimodal pour limiter le trafic routier vers le centre urbain.

Ce projet a fait l’objet d’une enquête publique, du 24 février au 3 avril 2020. Celle-ci a été suspendue, le 20 mars à cause du confinement et a été reprise du 17 août au 7 septembre 2020.

En décembre 2020, le Commissaire Enquêteur donne un avis favorable.

À la suite de cette annonce, le projet présenterait un intérêt général certain, malgré une atteinte à l’environnement, à l’agriculture et à plusieurs intérêts privés.

« Le bilan avantages, inconvénients du projet est positif. » Le choix des caractéristiques géométriques du tracé doit se faire, après une évaluation comparative entre des caractéristiques de voies structurantes d’agglomération VSA 90 et VSA 70.

« Verser 400 millions d’euros pour construire des routes à l’heure du réchauffement climatique, ce n’est plus possible » – Cathy Aberman, porte-parole du collectif Nous Sommes

Le collectif Nous Sommes s’interroge, serait-il  vraiment urgent de dépenser autant d’argent pour réduire le temps de trajet de voiture (actuellement près de 6 minutes), à 2 minutes, après la création du C.O.M ? Depuis 2020, seuls 57% seraient favorables à l’opération contre 83% en 2016. « C’était peut-être adapté à l’époque, mais plus aujourd’hui. »

« L’idée serait de dire oui au développement d’un déplacement efficace pour les déplacements de l’ouest de Montpellier sans pour autant utiliser le C.O.M qui va à l’encontre de cela« , poursuit Cathy Aberman. « Le département s’est retiré du financement du projet et la métropole a une position un peu ambiguë. Michaël Delafosse a fait un compromis avec les verts, soit zéro euro de financement pour le C.O.M. C’est un moment charnière où il est possible de dire en état, que ce projet n’est pas financé et qu’il ne sera pas efficace. On est sur près de 400 millions d’euros, pour au final ne pas résoudre le problème du déplacement. »

Des associations et des collectifs contre le projet de la C.O.M, l’exemple de Vélocité

[VIDEO] Vélocité Montpellier organise une course symbolique, mais ô combien politique

« Quand on regarde en détail les personnes qui ont participé à l’enquête publique, c’est intéressant de voir que les élus qui ont participé, sont tous, ou quasiment tous, favorables au projet. En revanche, toutes les associations qui ont donné leur avis en tant que personne morale, sont toutes opposées. Il y a une espèce de décalage entre des élus qui sont là depuis longtemps et qui n’ont pas trop évolué, et des citoyens qui sont conscients des enjeux de leur époque et qui disent non. » souligne Cathy.

Avec sa Course de l’Ouest Montpelliérain, le collectif Vélocité avait cherché à démontrer que le vélo permettait un déplacement plus rapide et efficace que les voitures à l’échelle de la Métropole. Les personnes participantes (cyclistes, conducteurs, piétons) étaient parties de St Jean De Védas jusqu’à Montpellier. « Si déjà, une partie de la population peut utiliser le vélos, on diminue drastiquement le nombre de voitures sur la route et on peut donc atténuer ce besoin d’augmenter et d’élargir ces routes » conclut la porte parole de Nous Sommes.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Le festival Scène d’Expression Végétale Ephémère s’ouvre (en avance) sur « L’arbre : le lien du sol au ciel »

Une conférence pour amorcer en douceur, la 4e édition du festival Scène d’Expression Végétale Ephémère |S|E|V|E| qui se déroulera du 15 au 17 octobre prochain autour de la thématique de...

Jean-Marc Oluski, Président du Medef Montpellier, Matthieu Ourliac, Président du Medef Béziers, André Deljarry Président de la CCI Hérault et Grégory Blanvillain, Président de la CPME Hérault (©JPV)

CCI Hérault : André Deljarry candidat à sa succession pour « lancer ici et maintenant un cycle de développement économique pérenne »

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) sont des établissements publics de l’État gérés par des chefs d’entreprise élus. En cette fin d’année 2021, et pour cinq ans, les dirigeants...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES