Sauveur et convoitises sur le canton de Montpellier 3 (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Mis à jour, ven. 18 juin à 13h20

S’il y a bien un canton qui suscite de nombreuses convoitises, c’est celui-ci.

Comme sur le 5e canton de la capitale héraultaise, c’est un ex-Saurélien, Sauveur Tortorici qui se présente pour sa réélection. Comme dans le canton n°5, son binôme a changé. Cette fois-ci, il est accompagné par Palmyre Pham. Les électeurs de quartiers divers comme Antigone, Grammont, Beaux-Arts ou Millénaire sont appelés à se décider à trancher sur son bilan dans quelques jours.

Mme Sophie Fourcadier et M. Thibaut André et  (EELV, LFI, d’Ensemble 34, Génération.s, GDS et PG), suppléants Mme Kira Madueno Velasco et  M. Patrick Séguin

«C’est une politique à l’ancienne. Les services de santé régressent. La politique sociale mise en place est inexistante. La politique menée manque clairement d’ambition » cingle le binôme pour définir le bilan du dernier mandat de Kléber Mesquida. Elle est animatrice socio-culturelle, il est cartographe-dessinateur.

Tous les deux proposent « la création d’une nouvelle maison de santé vers la Pompignane » mais aussi une « préservation réelle des espaces verts sur l’ensemble du canton ». Ils veulent « remettre de l’humain sur le territoire » et « faire revivre la vie locale et la vie politique locale ». Pour les années à venir, ils souhaitent « surtout améliorer la qualité de vie des habitants efficacement et dans tous les domaines ».

Mme Karine Wisniewski et M. Serge Guidez et  (PS, GE, EELV, Place Publique et PCF), suppléants Mme Stéphanie Deveze et M. Jérôme Moynier

« Il faut développer l’Hérault dans tous les domaines et poursuivre le travail déjà mené ces dernières années par Kléber Mesquida et les élus en place », estime le candidat, affirmant que « le territoire souffre de certains soucis » mais que ceux-ci peuvent être corrigés dès lors que « toutes les collectivités œuvrent ensemble et dans le même but ». Sujet majeur sur le canton, il estime que le « futur collège de Port Marianne doit impérativement se faire car c’est un impératif et que cela permet de moderniser la carte scolaire tout en désengorgeant les autres collèges sur le canton ».

Il est enseignant à la retraite. Elle travaille dans une grande mutuelle française. Ils veulent œuvrer pour le bien de leurs concitoyens, notamment les plus précaires. Pour l’avenir, elle souhaite également mettre en place un « vrai ticket marché, qui sera utilisable notamment sur le nouveau marché Paysan aux Aubes ». Avec cette proposition, le binôme souhaite « permettre aux plus précaires de bénéficier aussi des bons produits, des produits en circuit court qui sont proposés au Marché des Aubes ».

Mme Palmyre Pham et M. Sauveur Tortorici, suppléants Mme Sofia Bartia et M. Jordan Levy

Lui est artisan à la retraite, conseiller départemental sortant. Elle est infirmière aux urgences dans une clinique privée sur la métropole. « Kléber Mesquida fait de la politique à l’ancienne. Il fait tout ce dont les gens ne veulent plus. Là, il a volontairement mis l’accent sur Alco 2, avant de s’occuper du collège de Port Marianne. Ce dernier ne sera ouvert aux 6e qu’en septembre 2022. C’est tardif », assène Sauveur Tortorici qui ne trouve rien de vraiment positif sur le bilan du dernier mandat du Président Kléber Mesquida.

Pour les 6 années à venir, elle souhaite qu’ « enfin le collège Port Marianne soit fait et dans des délais raisonnables, mais que le futur établissement soit pilote dans de nombreux domaines pour les jeunes comme la présence de purificateurs d’air partout, un site à énergie positive, des tableaux digitaux, numériques pour les enseignants ». Les deux candidats souhaitent œuvrer pour aider au mieux ceux qui ont besoin notamment de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie. « Le délai actuel de 2 mois d’attente après avoir déposé le dossier est trop long. Il faut aider dès que la demande est faite, ceux qui peuvent rester autonomes, indépendants », affirme la jeune femme.

Mme Sandra Houé et M. Benoît Lamant (Les Républicains), suppléants Mme Catherine Cardot et M. Nicolas Vinay

« Kléber Mesquida gère ce Département à sa façon, cela ne nous convient pas. Il oublie certains dossiers. Il porte peu ou pas certaines valeurs de gauche. Il gère par exemple très très mal le dossier sensible des Mineurs Non Accompagnés (MNA)« , affirme d’emblée le candidat.

Pour l’avenir, le binôme propose de beaucoup travailler pour la jeunesse du canton en « améliorant vraiment la sécurité dans les collèges notamment concernant une sensibilisation aux dangers d’Internet et aux soucis d’harcèlement ». Ils proposent également de « créer un grand centre de loisirs pour enfants en difficultés, enfants handicapés et qui soit ouvert jour et nuit ». Tous deux sont sûrs d’une chose : s’ils  sont élus, ils « bosseront les dossiers, relaieront au quotidien les demandes des habitants des quartiers et se battront » pour ce vaste canton.

Mme Virginie Rozière et M. Serge Martin (GRS, « Les Socialistes », le MRC, « l’écologie populaire » et les Radicaux de Gauche), suppléant Mme Mélanie Raphael Béthune et M. Henri Fiori

VOIR AUSSI : Le Rendez-Vous avec Serge Martin : « La raison de notre engagement politique, c’est de défendre les habitants de Montpellier »

Mme Flavia Mangano et M. Alex Fredriksen (RN), suppléants Mme Isabelle Dounaevsky et M. Alix Baudouin

« On ne va pas manquer de travail. Il faudra travailler pour faire rebaisser la dette du Département et réduire la capacité de désendettement qui frôle aujourd’hui les 15 ans » explique dès le début, Flavia Mangano. « On veut aussi améliorer le sentiment général de sécurité dans le canton et dans tout Montpellier », poursuit le candidat pointant du doigt « les MNA qui d’ailleurs pour plus de 95% d’entre eux ne le sont, mineurs ».

On veut « utiliser un budget plus important pour l’aide sociale à l’enfance et repenser le futur site des MNA pour le dédier aux femmes battues, si c’est possible », précise le binôme… En fait, nous sommes le seul binôme qui propose aux gens de vraiment penser à l’avenir de leurs enfants et notamment à leur emploi », conclut la candidate.

 

Une liste n’a pas souhaité répondre à nos questions :

  • Mme Stéphanie Peillet et M. Brice Pedrono, suppléants Mme Christelle Dehaye et M. Christophe Malaval

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Conférence de presse Carole Delga - PPO et Fabriqué en Occitanie - Décembre 2021

Carole Delga a présenté à Toulouse la signature « Fabriqué en Occitanie » et propose : « Votez PPO ! »

La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga poursuit la mobilisation pour le consommer régional avec la signature : « Fabriqué en Occitanie. » Cette signature « Fabriqué en Occitanie, » sera portée par...

Frontignan la Peyrade : la magie des fêtes jusqu’au 9 janvier

Jusqu’au 9 janvier 2022, la magie des fêtes opère à Frontignan la Peyrade. Avec les associations, la ville propose depuis le 20 novembre, un programme d’animations riches en féerie, en...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES