Des médecins hospitaliers demandent un « confinement total, et absolu » de la population. Jour 05, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

Suivez cet article aujourd’hui [21-03-2020 : Mis à jour tout au long de la journée _]

C’est l’alerte criante du jour : des médecins demandent un « confinement total et absolu » de la population.

France, 21 mars 2020, 450 personnes sont mortes « en milieu hospitalier » à cause du coronavirus, a expliqué hier Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé. Il y a maintenant 12 612 cas confirmés, dont 5 226 sont hospitalisés. Des médecins hospitaliers demandent le « confinement total et absolu » de la population.

Pour l’intersyndicale nationale des internes (INSI) : « C’est un confinement total et absolu de l’ensemble de la population dont nous avons besoin. » En pointant comme exemple, ce qui s’est passé en Chine, en matière de confinement strict.

VOIR AUSSI, CHU de Montpellier : « la meilleure façon de nous aider, c’est de respecter le confinement »

Europe, mortalité croissante

L’Espagne a dépassé les 1 000 décès et se prépare au pire avec près de 20 000 cas. L’Italie compte désormais 627 décès ces dernières vingt-quatre heures. Cela porte le bilan du pays à plus de 4 000 morts.

Monde : les mesures de confinement se multiplient

Le couvre-feu a été imposé en Haïti, en République dominicaine, et ce samedi en Jordanie. Cuba, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ont fermé leurs frontières. Idem en Colombie et en Tunisie.

Comme la Californie, les états de New York,  du New Jersey, de l’Illinois, du Connecticut, de la Pennsylvanie, et du Nevada ont décrété hier vendredi 20 mars 2020 : l’arrêt de toutes les activités non essentielles pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Et pendant ce temps là : ce samedi la Corée du Nord a tiré deux missiles de courte portée vers la mer du Japon.

Crise sanitaire, Coronavirus : de plus en plus de villes imposent un couvre-feu

Coronavirus : de plus en plus de villes imposent un couvre-feu. Week-end de printemps, mais les Français sont appelés à respecter scrupuleusement le confinement instauré depuis mardi en France. Les déplacements sont restreints au strict nécessaire. Et les départs à la campagne ou autres ne doivent en aucun cas s’envisager au risque de déplacer la maladie.

VOIR AUSSI, Béziers : La mairie instaure un couvre-feu entre 22h et 5h, pour lutter contre les sorties non-nécessaires

Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

16h00 « La situation va continuer à s’aggraver avant que les effets du confinement fassent leurs preuves » explique Olivier Véran. Et le ministre insiste : « le confinement généralisé appliqué partout avec rigueur, avec détermination, c’est la clé pour vaincre l’épidémie, pour donner du temps à nos soignants, à nos hôpitaux, sauver de nombreuses vies. En pareilles circonstances, la désinvolture et la légèreté ne sont pas seulement irresponsables, elles sont dangereuses pour soi et pour les autres…« 

Olivier Véran à propos de la pénurie de masques de protection pour le personnel soignant

Le ministre affirme que le temps de la recherche des responsabilités viendra : « ces derniers jours, un enjeu est sur toutes les lèvres. Les équipements en masques et en protections. Je dis aux soignants que je comprends, et que je partage leurs attentes. Et parfois, leur colère. Face à une épidémie d’une telle ampleur, il pourrait être facile de mobiliser notre énergie sur la recherche de responsabilités. Il sera temps au moment voulu de tirer toutes les conséquences.« 

Olivier Véran tient à faire un exercice de « transparence absolue«  selon ses mots, et présente la situation telle qu’il la connait : « à la suite de premières alertes sérieuses […] les pouvoirs publics ont décidé, il y a une dizaine d’années, d’équiper la France de nouveaux masques. Quels que soient les processus de décision qui ont conduit à ce que ces stocks ne soient pas renouvelés, ils se sont réduits d’année en année. Il ne restait notamment aucun stock d’États de masque FFP2.« 

Distribution des masques

« À propos des choix de la distribution de masques dans les quinze jours : priorité sera donnée aux professionnels de santé, en ville comme à l’hôpital, et aux personnes qui interviennent auprès des personnes âgées en EHPAD pour préserver les capacités hospitalières.« 

Coronavirus, dépistages systématiques et confinement ?

La position du gouvernement est à l’image des pratiques internationales soutient Olivier Véran : « aujourd’hui, nous ne dépistons pas de manière automatique, nous avons fait jusque là le choix d’un usage rationnel des tests, car les tests ne servent pas à mesurer, mais à contenir l’épidémie. Nous sommes alignés sur les recommandations des pratiques internationales. Les personnes ciblées sont comme chez nos voisins européens les personnes les plus à risque. » Mais la stratégie doit évoluer selon le ministre : « la France doit désormais tester, et doit faire évoluer sa stratégie de dépistage. L’enjeu est d’être en mesure de multiplier les tests au moment de lever le confinement, nous devons pouvoir vérifier les personnes pour lesquelles nous avons un doute présentent ou non la maladie. » Le dépistage n’est pas la solution pour mettre fin à l’épidémie, mais c’est une solution pour l’après selon Olivier Véran : « ce n’est pas sur la base d’un dépistage massif que nous mettrons fin à l’épidémie, mais pour accroître notre surveillance, une fois le confinement levé.« 

Covid-19 : 112 personnes sont mortes en France en 24 heures

En 24 heures, 112 personnes sont mortes, le total est désormais de 562 décès dans le pays depuis le début de l’épidémie. Le gouvernement a annoncé que 6 172 personnes sont actuellement hospitalisées en France. Et le ministère de la santé parle maintenant « d’une extension nationale et une aggravation rapide de l’épidémie. » À ce jour, la France compte 14 459 cas et 562 morts.