Jean-Luc Gibelin en compagnie des deux lycéennes Manon Dufour et Kiara Delong qui présentent leurs personnages (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La nouvelle fresque, située dans le passage souterrain de la gare de Lunel, a été imaginée et créée par des lycéens.

Dans le cadre du Plan Gares, financé par la Région Occitanie et mis en œuvre par la SNCF, cette nouvelle fresque a été dévoilée ce 11 octobre, en présence notamment de Jean-Luc Gibelin, vice-président chargé des mobilités pour tous et des infrastructures de transports.

Ce lundi matin, tous étaient souriants, sous le soleil d’automne, et au premier chef, M. Grand directeur régional adjoint de la SNCF Gares & Connexions, « il faut saluer l’engagement de la Région Occitanie, grâce à laquelle on peut marier culture et territoire, c’était un beau challenge et les élèves du Lycée Louis Feuillade l’ont largement relevé ». Même satisfaction du côté de la proviseure du Lycée, Ghislaine Lefort et de l’Inspecteur d’Académie, David Raymond, « c’est une belle consécration pour une démarche collective réalisée grâce au travail de leur professeur, Patrick Perrotte ».

« Avec ma collège, Sylvie Thomas [conseillère régionale et adjointe au maire de Lunel], nous représentons Carole Delga, qui était venue inaugurer cette gare« , précise Jean-Luc Gibelin, « la Région s’engage fortement pour les jeunes, et c’est important pour nous de venir saluer le travail fait par les jeunes, pendant le confinement, pour nous c’est quelque chose de très important, cette œuvre va accompagner celles et ceux qui prendront chaque jour cette gare ».

VOIR AUSSI : Occitanie : De grands projets ferroviaires pour demain, « les engagements sont tenus »

« Une fresque qui met en avant la richesse de l’approche par les élèves du mot extravagant » – Patrick Perrotte, enseignant au Lycée Louis Feuillade

Réalisée pendant le confinement, entre janvier et mai 2021, la fresque est le résultat du travail collectif de cinquante élèves du Lycée Louis Feuillade. Pour leur enseignant, Patrick Perrotte, qui vient de partir à la retraite, difficile de cacher une certaine fierté pour le travail de ses anciens élèves, avec une idée en tête pour cette fresque, « on a essayé de mettre l’accent sur la diversité culturelle, propre Lunel, la gare c’est un lieu où l’on rencontre des gens différent, c’est un lieu de mixité sociale, au-delà, il fallait simplement qu’ils réfléchissent sur ce que c’était que d’être extravagant, certains l’on prit au sens propre, d’autres ont mis l’accent sur la diversité culturelle. »

L’enseignant a bien conscience que cette inauguration est un moment important dans la vie de ses anciens élèves, « pour les élèves [en seconde ou première à l’époque] c’est une reconnaissance importante dans leur vie, c’est important et puis c’est Lunel, tous n’ont pas les moyens de se déplacer, et pour eux c’est important d’avoir cette expérience positive, on peut faire des choses très bien même en habitant dans des villages ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé en Occitanie

Entre le mois de décembre et avril, la grippe touche en moyenne 2,5 millions de personnes chaque année. La vaccination contre la grippe saisonnière commence aujourd’hui et se déroulera jusqu’au...

Occitanie : Faut-il repenser la gestion forestière ?

Lors de la Commission permanente du vendredi 22 octobre, les élus présents ont adopté à l’unanimité une motion en faveur de la gestion forestière et de la filière bois. Alors...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES