Le conseil municipal à Lunel, le mercredi 7 avril 2021 (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Ce mercredi 7 avril en début d’après-midi, l’Espace Castel avait été aménagé pour recevoir les conseillers municipaux, dans un format restreint, en raison de l’épidémie de Covid-19.

À l’ordre du jour de ce conseil, de nombreuses affaires parmi lesquelles, la question du coût de la communication, les budgets et les taux des impôts directs locaux pour 2021.

Coût de la communication et animations taurines

Peu après 14h, le conseil municipal commence « réellement » avec un premier compte-rendu des précédentes décisions municipales. Une dépense surnage, celle relative à la communication sur le projet Cœur de Ville (38 940€ HT) confié tout à la fois, à l’agence « Terraluna » de Nîmes (17 250€ HT) et à l’agence « Ça C Fait.com » de Castries (18 900€ HT). Le conseiller d’opposition Cyril Barbato, interroge alors « est-ce que vous avez fait plusieurs devis ? »

La réponse tombe « de gré à gré ». Quelques minutes après, Pierre Soujol reprend la balle au bond, en écho à l’interpellation sur le prix de la campagne déjà communiqué lors du conseil précédant :« j’ai envie de vous demander, à quoi reconnaît-on une campagne de communication réussie ? »  En face, le conseiller d’opposition de la liste Bien Vivre à Lunel, botte en touche. « Moi je vais vous dire […] 15 médias dont des nationaux ont porté un message extrêmement positif de la ville […] des investisseurs privés s’intéressent à la Ville […] le marché est dynamique et des acquéreurs sont motivés pour venir s’installer sur Lunel » ; « l’écho c’est le résultat sur la Ville ». Le premier édile ferme le ban, « certaines campagnes de la majorité précédente ont été bien plus chères, pour des projets bien moins bons ».

À la suite de l’attribution d’une subvention exceptionnelle au club taurin Goya : dans le cadre du projet « Souvenir Patrick Castro ». Julia Plane, conseillère municipale d’opposition issue de la liste « Lunel se rassemble », évoque ses inquiétudes sur l’avenir des courses, mais aussi la réalisation d’initiatives, à l’image de la course camarguaise à huis clos, mais devant les caméras du Grau-du-Roi, « avez-vous prévu d’aider les manadiers ? »  « On partage cette inquiétude », lui répond le maire. Du côté de l’adjoint Michel Créchet, on précise, « la fédération réfléchit à organiser d’autres évènements de cette nature », dans le cadre de la DSP relative aux arènes, « si les échéances prévues ne pouvaient se maintenir avec du public, on pourrait mettre en œuvre ce type d’animations ».

Vaccination : Environ 12 000 injections sur le Pays de Lunel

Dans le cadre de la discussion sur la convention de refacturation des charges et de gestion du centre de vaccination du Pays de Lunel, mis en place le 19 janvier 2021 et situé dans la Salle polyvalente de l’Hôpital de Lunel, Stéphane Dalle a fait le point sur la situation sanitaire et la vaccination en pays de Lunel.

Selon le premier adjoint, après la consommation de 1 300 doses en janvier, ce sont 1800 doses qui ont été consommées la semaine dernière, avec un objectif de 2 000. Cette même semaine ce sont aussi 12 000 injections qui ont été réalisées en Pays de Lunel (7 394 premières doses et 3 922 deuxièmes doses). En parallèle, 10 000 rendez-vous ont été pris sur le centre.

En pratique, les chiffres dénotent toujours une phase ascendante dans l’Hérault et un plateau élevé sur Lunel, avec un taux d’incidence à 475. Le variant britannique reste largement majoritaire sur le Département, les variants Sud-Africain et Brésilien sont minoritaires.

Dès jeudi, tous les marchés, à l’exception des marchés alimentaires seront fermés. Une réunion devrait prochainement avoir lieu avec les cafetiers et restaurateurs du centre-ville, pour prendre le pouls et résoudre notamment la question du paiement des droits de terrasse.

Soutien à un ouvrage retraçant le passé de la Ville de Lune

Le conseil municipal a aussi approuvé la réalisation d’une convention de partenariat avec l’entreprise Eledjam-Cambet. En pratique, la Ville a fait le choix de s’engager à acheter 150 ouvrages retraçant le passé de la Ville de Lunel, au prix unitaire de 14,90 €, pour un total de 2 235 €.

La question des effectifs du personnel communal et la future plateforme associative

Le conseil municipal a choisi d’adopter le nouveau tableau des effectifs du personnel communal, en anticipant notamment le recrutement de personnel en CDD, dans le cadre des futures festivités.

Sur cette affaire, c’est la conseillère municipale d’opposition, Danielle Razigade, qui s’interroge,« pourquoi recruter avant l’audit ? » Réponse de Pierre Soujol, « l’audit a été commandé », « nous rentrons dans nouvelle phase avec de nouveaux projets », mais « il y a des besoins urgents ». L’ensemble de l’opposition s’est abstenu sur cette affaire.

La mairie de Lunel a décidé de mettre en place, prochainement, un portail : « associations.lunel.com« , au profit des associations laïques et apolitiques ou les associations reconnues d’intérêt général au niveau national, ayant une permanence à Lunel. Le portail sera gratuit pour les associations, et ne devrait coûter qu’une dizaine d’euros par mois, à la Ville.

Le conseil a aussi adopté de nouveaux critères d’attribution pour la bourse au permis de conduire « Mobi’Lunel », mise en place en 2018 par le Point Information Jeunesse. Celle-ci est ainsi élargie aux 16/25 ans et distingue à présent le financement des temps de code et de conduite concernant la bourse de 250 € maximum octroyée en échange de 10 à 25 heures d’engagement citoyen en faveur d’associations locales ou d’actions de la Ville. Sur ce point, la conseillère municipale Julia Plane, a souhaité que l’opposition soit associée à cette commission. « Aujourd’hui, ce n’est pas prévu, on en discutera avec les élus » clôt Pierre Soujol.

Les budgets

Lors du conseil municipal, plusieurs budgets étaient à l’ordre du jour : budget principal, budget eau potable et budget assainissement. Seul le vote du budget principal a véritablement cristallisé l’opposition.

En pratique, le budget principal présente un résultat de clôture excédentaire d’environ 1,3 M€, avec un autofinancement maintenu à 3,9 M€.

Résultat à la clôture de l’exercice précédent Part affectée à l’investissement Résultat de l’exercice 2020 Résultat de clôture
Investissement -1 569 081,74 1 674 554,90 105 473,16
Fonctionnement 5 405 354,60 4 355 162,04 4 884 419,57 5 934 612,13
Total 3 836 272,86 4 355 162,04 6 558 974,47 6 040 085,29

Les recettes réelles de fonctionnement (hors recettes exceptionnelles) s’élèvent à  34,1 M€ en 2020. En face, les dépenses réelles de fonctionnement (hors dépenses exceptionnelles) s’élèvent à 28 M€ en 2020 (baisse de 3% par rapport à 2019). Le volume d’investissement est de 7,1 M€ en 2020 (9,2 M€ en 2019), pour un niveau d’endettement à 26,9 M€, soit 4,4 années d’autofinancement brut (le plafond est à 12 années).

Sur ce premier « demi-bilan » du mandat de Pierre Soujol, la conseillère municipale du Rassemblement national fustige le niveau de « la baisse des taux sur le Foncier Bâti, qui doit être amplifiée », tout en saluant « la baisse des dépenses de fonctionnement », et en demandant « un vrai plan d’investissement, et pas uniquement pour le centre-ville. 2021 et 2022 doivent être des années de relance économique. » Pour Michel Créchet, adjoint chargé des finances, « la baisse des dépenses publiques est notamment due au contexte du Covid-19 », « de même pour la baisse des investissements ».

Le maire de Lunel va plus loin, « 2020 était une année électorale », « s’il faut comparer, c’est avec 2014, la première année du mandat précédent, et là nous investissons plus ». Une réponse qui n’a pas satisfait la conseillère municipale, « on va investir encore moins l’année prochaine, si je comprends bien », « vous auriez pu faire plus ». Pierre Soujol conclut, « nous avons fait tout ce qui est faisable, en faisant preuve de rigueur dans le budget ».

Vote des taux des impôts directs locaux pour 2021

En pratique, la suppression de la Taxe d’Habitation (TH) a entraîné la perception, par les communes de la part départementale de la Taxe sur le Foncier Bâti (TFB). Le conseil était donc tenu de se prononcer sur un nouveau taux de TFB, additionnant taux communal 2020 (37,92%) et taux départemental 2020 (21,45%), donnant un taux de 59,37%.

En parallèle, le conseil municipal a choisi de voter une réduction des taux communaux : de 0,25 pour la Taxe sur le Foncier Bâti (TFB), passant donc de 59,37% à 59,12% et de 0,33 pour la Taxe sur le Foncier Non Bâti, passant de 78,23% à 77,90%.

Pour Julia Plane, cette baisse ne va pas assez loin, « de la question de l’engagement de baisser de 2 points sur la Taxe sur le Foncier Bâti du candidat Soujol, que reste-t-il ? Un trait, très très mince. » Après, la « baisse de 3%, l’année dernière », « votre majorité baisse de 0,25% », « on est bien loin de ce dont nous avons besoin à Lunel, on a besoin de relâcher la pression fiscale ? » « Nous nous attendions à mieux de votre part ».

Une critique qui ne passe pas, pour Pierre Soujol, « c’est un procès d’intention », « est-ce que j’ai envie de faire plus ? Oui, j’ai envie de faire plus, mais ce n’est pas possible ». « Vous avez affaire devant vous à des gens sérieux. » « Vous faites de la politique nationale, toujours, on sent venir les régionales ».

Du côté de Cyril Barbato, on reste aussi critique : « Combien cela fait-il sur la feuille d’impôt des Lunellois, en valeur absolue ? » « Aujourd’hui, ce n’est pas moi qui suit aux manettes », « avec le montant de la campagne de communication on aurait encore pu la baisser de 0,12 point le taux. » Pour le premier édile de la Ville, « ce n’est pas sérieux, si on avait investi encore plus, on aurait encore pu baisser le taux ».

La prochaine séance du conseil municipal se déroulera le 2 juin 2021.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : 72 600 personnes ont déjà bénéficié d’une 3e dose de vaccin en Occitanie

Une campagne de rappels de vaccination a démarré dès le 13 septembre partout en Occitanie. Ce rappel est proposé aux personnes âgées de 65 ans et plus, et à toutes...

[VIDEO] Frontignan : Semaine bleue 2021, « 365 jours pour agir et 7 jours pour célébrer »

[VIDEO] La Semaine bleue 2021 aura lieu du 6 au 12 octobre 2021, à Frontignan la Peyrade. Les inscriptions pour cette nouvelle édition à Frontignan la Peyrade ont débuté lundi...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES