Loi climat aux enchères, citoyens en colère ©CDS
Montpellier, Loi climat aux enchères, citoyens en colère (©CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Alternatiba, ANV Cop 21, Attac, Citoyens pour le Climat… Toutes les organisations de défense de l’environnement, et globalement anticapitalistes s’étaient réunies ce dimanche 28 mars à quelques hectomètres de l’hôtel de Région, pour faire réagir les pouvoirs publics en faveur du climat.

Même si, au départ, comme souvent sur ce type d’évènement, il n’y avait pas foule sur la place de l’Europe, des centaines de citoyens se sont progressivement rajoutés au cortège initial pour prendre, dans la bonne humeur, la direction de l’esplanade du Général de Gaulle dans le centre-ville de Montpellier. Tous n’avaient qu’un seul et unique objectif : rappeler aux pouvoirs publics et notamment aux députés, la volonté populaire de sauver le climat et la planète tant qu’il est encore temps. La date de la manifestation n’avait clairement pas été choisie au hasard. C’est en effet ce lundi 29 mars que doivent commencer les débats à l’Assemblée Nationale, sur les 69 articles du projet de loi « Climat et Résilience » texte lui-même « issu » des 149 propositions écrites de la Convention Citoyenne.

Dans le cortège héraultais, la présence de l’économiste Laurence Tubiana a été remarquée par bon nombre de participants. Et pour cause, celle-ci a joué un rôle clé sur ce dossier majeur, en étant la co-présidente du Comité de Gouvernance de ladite Convention. Après une brève prise de parole, cette professeure à Sciences Po Paris s’est fondue dans la foule pour participer à sa façon au défilé héraultais. Autour d’elle, des centaines de citoyens de tous âges et de tous horizons (lycéens, étudiants, salariés, chômeurs, syndicalistes, enseignants…) s’étaient donné rendez-vous pour rappeler au gouvernement Castex, les engagements pris publiquement par le Président de la République Emmanuel Macron devant la convention citoyenne, encore tout récemment lors de la rencontre entre les deux parties, le 13 décembre dans les murs de l’Elysée.

Très vite, les chiffres sur la participation ont afflué de toutes parts. La police, discrètement présente pour veiller au bon déroulement de la manifestation, balançait le chiffre de « 1200 à 1600 marcheurs. » Comme souvent, les organisateurs, eux, annonçaient un chiffre bien supérieur aux forces de l’ordre. Ils tablaient sur « plus de 2700 manifestants présents. » Excepté la présence de la députée France Insoumise Muriel Ressiguier, aucun autre parlementaire héraultais n’avait fait le déplacement pour participer à cette nouvelle marche climatique.

C’est peu avant 17h00 et au son de la batucada qui précédait le cortège depuis le début, que celui-ci s’est dispersé sans incident majeur sur l’esplanade du Général de Gaulle. Seul, l’avenir nous dira si les différents slogans scandés cette après midi sous le soleil printanier de Montpellier ont trouvé, ou non, un écho favorable, dans un premier temps devant le Parlement.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Santé : Le 1er « Vaccidrive » de France contre la Covid ouvre près de Montpellier

Préfet, médias nationaux, maire de la commune sur laquelle est implantée la clinique Saint-Jean Sud de France… Tout le monde s’était donné rendez-vous en ce froid matin d’avril, sur le...

Jean Castex Assemblée Nationale 16 décembre 2020, la stratégie vaccinale

Les élections départementales et régionales auront lieu les 20 et 27 juin

C’est donc confirmé. Un décret en Conseil des ministres sera pris la semaine prochaine pour fixer les dates des élections régionales et départementales « aux 20 et 27 juin au lieu...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES