FG EXPRESS est une entreprise sous-traitante sur la distribution des colis pour des filiales de La Poste dans sa branche messagerie (distribution de colis). 

Depuis l’année dernière, cette entreprise connait régulièrement des difficultés pour assurer le paiement des salaires de ses employés. Une pétition de notre organisation syndicale en date du 12 février 2019 avait déjà obligé la direction à payer les salaires dus.

Suite à cette action, l’entreprise avait procédé à une mise à pied conservatoire à l’encontre d’un de nos représentants et avait tenté de le licencier, sans succès.

Ce jour du 11 février 2020, les salariés ont toujours des problèmes pour être payés en début de mois et s’acquitter de leurs loyers et factures. Ce matin, les salariés employés par Chronopost se sont réunis pour exiger leur paye et deux d’entre eux ont refusé de sortir en tournée. Sur DPD France, c’est toutes les tournées assurées par des salariés de FG EXPRESS qui n’ont pas été distribuées.

La CGT FAPT 34 déplore les dégâts de l’utilisation de la sous-traitance pour tirer toujours plus vers le bas les conditions de travail et les salaires. 

Les entreprises filiales de La Poste dans la distribution des colis peuvent et doivent embaucher et sécuriser l’emploi et les salaires de chaque salarié de la sous-traitance. Le chiffre d’affaire de l’entreprise doit servir à autre chose qu’à engraisser les actionnaires. Nous serons dès demain, aux cotés des salariés concernés pour faire respecter leurs droits et exiger une autre politique d’entreprise.

Syndicat départemental CGT de la fédération des activités postales et des télécommunications