Pont Du Gard (© Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Notre planète souffre. Notre propre environnement aussi.

Les sirènes  d’alerte retentissent chaque année dans une certaine forme d’indifférence et une triste anesthésie générale. Certains s’adaptent comme les  assureurs qui augmentent les polices d’assurances pour faire face aux coûts des inondations, aux coûts des incendies et aux coûts des aléas climatiques.

Le porte-monnaie des Français est ainsi de plus en plus  impacté et il le sera de plus en plus dans les années à venir, car il faudra  payer un jour ou l’autre ces dérèglements climatiques. D’autres cependant ne se sentent pas concernés… du moins pour le moment. Et certains sont impuissants devant des pouvoirs politiques qui ne prennent pas des mesures fortes ou du moins en adéquation avec les risques encourus.

Le GIEC qui est un organe de l’ONU, a publié son rapport qui annonce des effets à venir de  plus en plus irréversibles et avec des événements de plus en plus extrêmes :
– comme les vagues de chaleur (rappelons celles actuelles et celles de 2019),
– les pluies extrêmes vont grimper de 7% en intensité et cela par degré supplémentaire,
– le recul généralisé des glaciers,
– la montée du niveau des mers,
– le réchauffement en profondeur de l’océan sur les premiers 700 mètres déjà, …etc…etc…ce qui symbolise un bien triste héritage futur pour nos enfants.

Le GIEC souligne que toutes les régions du monde sont impactées et propose à cet effet un  atlas interactif (ce qui est une grande nouveauté 2021) pour visualiser tous les dérèglements  en cours et à venir sur notre planète. Le MEL vous invite à le consulter. A moins de 100 jours  de la COP26 qui doit se tenir cet automne à Glasgow, le MEL félicite le GIEC pour ce nouveau rapport qui est le premier du genre depuis 2013 car il est plus complet, il est aussi plus précis et surtout il est à jour pour entamer, espérons-le de sérieuses avancées.

Cet été, nous avons pu constater une Grèce en feu, une Kabylie en proie aux flammes et toujours la Californie qui brûle chaque année. Nous avons constaté aussi les limites de nos  moyens disponibles européens et français face à ces dérèglements climatiques. Les canadairs français ne suffisent plus en nombre ni en stratégie de déploiement sans évoquer leurs immobilisations pour maintenance avec en fond d’écran le spectre d’une obsolescence annoncée.  

Le MEL invite le président Franck PROUST à réactiver son projet auprès de l’Europe, de la  COP26 pour la mise en place d’un centre SDIS d’urgence de l’air européen basé à Nîmes Garons pour couvrir à la fois l’Europe mais aussi la Méditerranée, …notre Méditerranée.

Le Président du MEL
Zakaria MOUKITE  

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Rassemblement contre le LIEN, pour René Revol, « il faut une rupture pour mettre en application nos idées et nos valeurs »

[VIDEO] Le Maire de Grabels et Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole organisait ce samedi, un rassemblement devant la Mairie pour « défendre notre patrimoine naturel commun ». VOIR AUSSI : Hérault, le...

Septembre 2021 Sophie Béjean, Amélie de Montchalin, Michaël Delafosse, Philippe Augé (©JPV)

[VIDEO] Talents du service public : « Vous incarnez un grand espoir, celui de rapprocher l’action publique, des Français »

Vendredi 17 septembre, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin lançait aux étudiants, « vous incarnez un grand espoir, celui de rapprocher l’action publique, des...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES