La vigilance doit rester de mise tout l’été. La sécheresse de la végétation reste forte sur la partie sud-est du département (vallée du Rhône, Petite Camargue et Costières). Des températures très élevées sont annoncées dès la fin de cette semaine.

Depuis le 16 juin 2021, 23 feux de forêt ont brûlé environ 11 ha. En comparaison, à la même période, en 2020, on dénombrait 33 feux de forêt pour 72 ha et en 2019, 29 feux de forêt pour 1008 ha. Mais attention, les résultats de ce début d’été s’expliquent notamment par des conditions météo jusqu’à présent favorables et les pluies de la semaine dernière ont donné un bref répit.

Causes de feu : Mégots, travaux et malveillance

La cellule de recherche des causes d’incendies (RCCI) a investigué 13 feux de végétation depuis le début de la saison estivale. Les mégots, les travaux produisant des étincelles et la malveillance ont été constatés comme causes de feu. Ces expertises permettent de faciliter les poursuites judiciaires contre les responsables.

L’utilisation du feu en forêt est interdite

Marie-Françoise Lecaillon, la préfète du Gard, rappelle que toute utilisation du feu en forêt est interdite par arrêté préfectoral du 15 juin au 15 septembre. Cela correspond notamment à l’interdiction de faire des barbecues, de fumer, de jeter un mégot ou de brûler des végétaux en forêt et en garrigue, et jusqu’à 200 m de ces espaces. Des patrouilles de contrôle de l’utilisation du feu se poursuivent tout l’été, en particulier sur les sites touristiques.

Dans plus de 93 % des cas, les départs de feu de forêt sont dus à l’activité humaine. Aussi, chacun est appelé à la prudence. La vigilance, le bon sens et le civisme de chacun sont primordiaux pour éviter tout départ de feu.

Plus d’informations sur le site de l’État dans le Gard : http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret

Partager l'article :