Assemblée départementale du 11 janvier 2020
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’assemblée départementale a voté et validé, ce lundi 11 janvier le budget primitif, pour l’année 2021 du département du Gard. Un budget de 1.156.518.987 €, avec dans le détail 896.167.179 € de fonctionnement, et 260.351.807 € d’investissement.

« Nous avons la capacité d’aider »

Sortie de Crise : Covid-19 oblige, la Présidente du département l’affirme : « nous nous accordons sur la nécessité de vacciner massivement au plus vite […] Nous demandons à l’État de s’appuyer sur les collectivités territoriales, nous avons la capacité d’aider […] Nous pouvons mettre à disposition les bâtiments départementaux, les halles de sport et pourquoi pas le laboratoire d’analyse. »

« Un budget équilibré, un budget sincère »

Vote du Budget : la présidente, Françoise Laurent-Perrigot souhaite que le département du Gard « joue pleinement son rôle » et qu’il confirme être « un pôle de stabilité et de repère pour les Gardois. » Entre un pacte de Cahors « assoupli » aussi nommé « pacte de défiance » par l’Assemblée des départements de France (ADF) et « le serpent de mer de la recentralisation du RSA, » sans compter le reste à charge des Allocations Individuelles de Solidarité (AIS) qui amputent l’investissement, le département reste « un acteur majeur économique » selon Françoise Laurent-Perrigot. Elle saluera au passage « la maîtrise des dépenses » de Denis Bouad, en précisant que c’est bien grâce à cela qu’il est possible de présenter ce jour : « un budget équilibré, un budget sincère, au plus près des prévisions qu’il est possible de faire. »

6 défis pour « protéger et construire »

« Ce budget est malgré tout ambitieux. Il marque notre volonté politique, celle de protéger et construire, » annonce la présidente avant d’en expliquer son architecture, avec ses 6 défis. Premier défi, la jeunesse, « Nous y consacrerons plus de 40 M€ » précise Françoise Laurent-Perrigot. Deuxième défi, l’urgence écologiste avec plus de 20 M€ « c’est là qu’il y a les programmes « eau-assainissement » pour les communes, l’exploitation de nos barrages, et tout ce qui touche à l’environnement. » Troisième défi, le numérique avec 1,7 M€ essentiellement axé sur le plan très haut débit : « la fibre pour tous dans toutes les communes gardoises. » Quatrième défi, la relance économique où sont prévus plus de 60 M€. Cinquième défi, garantir les solidarités : « nous y consacrerons plus de 500 M€. » Sixième défi, préserver et valoriser notre qualité de vie « avec plus de 65 M€. »

Covid : Penser la construction du budget 2022

Dernier budget de la mandature, avant les prochaines échéances électorales, il est le premier présenté sous l’autorité de la présidente Françoise Laurent-Perrigot. Un budget pour faire face à la crise sanitaire, économique et sociale, et qui peut « se vanter de garder un rôle de bouclier social » précise Martin Delors, vice-président délégué aux finances, en faisant deux constats : « si notre institution a pu traverser l’année 2020, et proposer un budget cohérent et solide, c’est grâce à la gestion rigoureuse conduite durant toute cette mandature […] Même si l’actualité électorale nous rattrapera bien vite, il ne nous faudra pas relâcher notre vigilance pour les quelques mois qui nous séparent des élections. Et il faudra penser déjà la construction du budget 2022, lequel sera encore plus contraint par les effets décalés de la crise Covid. »

Opposition, en revanche pour Nicolas Meizonnet, président du groupe RN : « nous avions déjà précisé lors du débat d’orientation budgétaire que nous n’en attendions rien […] Je dois dire qu’à la lecture des documents budgétaires que nous avons reçus et décortiqués, nous avons été largement confortés dans notre intuition de départ, Madame la Présidente, nous vous le disons tout de go, ce budget n’est pas bon ! » Intuitions donc : Nicolas Meizonnet conclura « nous voterons contre ce budget peu satisfaisant… qui s’inscrit dans lignée des précédents, et qui nous le souhaitons pour l’intérêt du plus grand nombre, sonnera l’hallali de votre majorité de gauche. » Du côté de chez Thierry Procida, UDI centre et indépendants : « une gestion plus rigoureuse nous permettrait d’avoir moins de dépenses de fonctionnement, et plus de marge pour investir, sans avoir besoin de recourir à une politique d’emprunt dangereuse pour l’avenir de notre collectivité. » Avec Laurent Burgoa, le bon sens républicain : « nous refusons… de céder à la démagogie politicienne. Nous avons toujours privilégié les territoires et l’intérêt des Gardois, c’est pourquoi depuis cinq ans, nous nous abstenons sur le budget que vous proposez… »

Dans la majorité, Bérangère Noguier, déléguée à l’économie solidaire et sociale confirme « un budget responsable et ambitieux pour les Gardois. » Reste à savoir, si l’hallali évoqué annonce une cuisante défaite électorale, ou au contraire dans la définition soutenue de l’expression « sonner l’hallali, » celle-ci ressemblera plutôt à un cri de victoire.

[VIDEO] Séance publique du Conseil départemental du Gard :

 

 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Nouvel Élan Occitan, Régionales 2021 Julien Miro et Vincent Terrail-Novès (©JPV)

[VIDEO] Régionales 2021 : Vincent Terrail-Novès et Julien Miro pour « une politique de mission et de conviction »

C’est devant l’Hôtel de Région à Montpellier, que Vincent Terrail-Novès, candidat à la présidence de la Région Occitanie a présenté ce jeudi 22 avril, Julien Miro : tête de liste...

Marie-Françoise Lecaillon, Préfète du Gard auprès des viticulteurs - Avril 2021 (©CDS)

Gard, Marie-Françoise Lecaillon : « bien comprendre pour aider efficacement » les problématiques agricoles

Arboriculteurs, agriculteurs, producteurs locaux, vignerons, Marie-Françoise Lecaillon, nouvelle Préfète du Gard, a passé toute la journée du 21 avril aux côtés de ceux qui travaillent, et vivent de la terre...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES