Myriam Martin, Christian Belinguier, Pauline Salingue et Manuel Bompard (© Occitanie populaire)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Myriam Martin et Manuel Bompard, co-chefs de file de la France insoumise pour les élections régionales tenaient une conférence de presse, ce vendredi à Toulouse pour présenter les nouveaux contours politiques de l’Occitanie populaire.

Entourés de ses partenaires du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Pauline Salingue et de la Gauche Démocratique et Sociale (GDS), Christian Belinguier, les deux insoumis étaient tout sourire.

C’est acté, la démarche « Occitanie populaire » s’étend aujourd’hui au NPA, « on est ensemble aujourd’hui, parce que l’on mène des combats communs », précise Myriam Martin,« on scelle aujourd’hui un accord pour faire des listes communes », complète la conseillère départementale.

« Représenter notre camp » Pauline Salingue (NPA)

À l’image de sa stratégie en Nouvelle-Aquitaine, et après le refus d’EELV de mener liste commune, la France insoumise a fait le choix en Occitanie, de se recentrer sur la gauche radicale.

Une satisfaction pour Pauline Salingue du NPA,« on est satisfaits d’être ici aujourd’hui », la déléguée syndicale CGT du CHU de Toulouse précise,« on part ensemble pour une campagne offensive, avec un profil de lutte, un profil combatif ».

Pour Christian Belinguier, il y a aussi une forme de satisfaction, « cela fait quatre mois que nous travaillons à l’unité de la Gauche », « La France insoumise a montré sa volonté de réaliser cette démarche ». Si le représentant de GDS regrette l’absence d’alliance avec les écologistes, « mais ce n’est pas de notre fait », celui-ci espère de nouveaux ralliements dans les prochaines semaines, « nous espérons que d’autres nous rejoindront. » Et surtout de conclure, combatif, « cette campagne peut être très productive et offrir une alternative réelle ».

Pour l’eurodéputé Manuel Bompard, cette alliance est l’« aboutissement d’une travail commun et d »une présence commune dans les mobilisations ». Pour le porte-parole insoumis, on reste philosophe, « cette décision marque une forme de clarification ». Alors que les dates définitives ont été arrêtées il y a peu, l’élu l’affirme, « on a pris acte que les élections ont été maintenues », mais « on est inquiets sur les conditions du scrutin. »

La tête de liste désignée la semaine prochaine

Si peu de chose semble acté pour le moment, le chef de file des insoumis a déjà confirmé que le NPA conduira la liste dans les Pyrénées-Orientales, que Pauline Salingue sera en troisième position en Haute-Garonne et Christian Belinguier sur la liste.

En pratique, l’appel autour d’Occitanie populaire devrait « continuer à vivre et à exister », et servir de vivier de candidature (prés de 200 ayant déjà été récoltées via la plateforme).

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Ouverture estivale exceptionnelle pour 5 Maison pour tous

Les Maisons pour tous Antoine de Saint-Exupéry, L’Escoutaïre, Léo Lagrange, Louis Feuillade et Paul-Émile Victor restent exceptionnellement ouvertes du 2 au 27 août. Des activités pour se rencontrer et s’initier...

Montpellier : Conseil Municipal du 26 juillet, « la rentrée qui s’annonce sera placée sous le signe de la protection des habitants »

Ce lundi 26 juillet 2021, 77 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Montpellier, réuni en « présentiel », mais en jauge limitée et sans présence du...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.