Plateforme numérique, stands virtuels, vidéos, talk-show en live sur le site : https://www.montpellier.fr/ Top départ à 10h00 les 12 et 13 septembre, pour un direct de 48h avec l’Antigone des associations sur smartphones, tablettes, ordinateurs et télévisions : un évènement qui s’adapte, se réinvente et innove.

« Grand rendez-vous de la fraternité »

« Une décision difficile » que de modifier pour cause de Covid19 ce « grand rendez-vous de la fraternité » comme aime à l’appeler Michaël Delafosse, en parlant de l’Antigone des associations. « Une décision o combien responsable compte tenu de la crise sanitaire, » précise aussi le maire de Montpellier, « c’est l’esprit de responsabilité qui doit l’emporter. » Mais l’évènement rebondit, s’il est annulé dans sa forme classique, il va réussir à marquer cette 40e édition, en proposant un rendez-vous 100% digital et interactif.

[TECHNO] Choisissez ce que voulez voir sur votre écran : comme les associations de Montpellier

Si votre TV peut se connecter avec un câble Ethernet, c’est que vous pouvez naviguer, voire zapper sur le web à volonté. Et notamment : vous allez pouvoir apprécier sur grand écran, le live des associations montpelliéraines, grâce à l’espace dédié sur site de la mairie. L’Antigone des associations s’adapte, se réinvente, innove et reste bien visible sur smartphones, tablettes, ordinateurs et télévisions.

« Dans les crises, il faut toujours chercher une force » Michaël Delafosse

Au final, il restera un acquis et une évolution avec cette période spéciale : « dans les crises, il faut toujours chercher une force », lance Michaël Delafosse. L’accessibilité facilitée et permanente aux associations de la Ville : une sorte de portail de l’information sur le monde associatif pour donner à tous, les moyens de « trouver un chemin de l’engagement » et « faire fraternité » dira aussi le maire de Montpellier, en citant Edgard Morin, philosophe et sociologue.

[VIDEO] Michaël Delafosse : « trouver un chemin de l’engagement »

« On a fait un programme, on respecte le programme, on fait le programme »

Pas d’inaction politique, Michaël Delafosse réaffirme toujours sa volonté de « mise en œuvre de nos engagements électoraux […] on a fait un programme, on respecte le programme, on fait le programme » explique-t-il, avant de présenter la mesure « Coup De Pouce Jeune ! Montpellier s’engage » : « c’est un effort de solidarité, qui permet de pousser à adhérer à un club […] Nous sommes une équipe municipale, des hommes et des femmes engagés dans la lutte depuis longtemps. Et nous ne nous résignons pas à ce que les enfants soient privés d’activités hors temps scolaire, faute de moyens… »

[VIDEO] Explications avec Hervé Martin, adjoint au maire de Montpellier, délégué à la Ville sportive, au rayonnement sportif du territoire :

Charte de la laïcité

Dans l’esprit d’une République indivisible, laïque, démocratique et sociale, la Préfecture de l’Hérault impose à toute association qui reçoit une subvention de l’État de signer la charte relative à la laïcité. Une charte qui rappelle entre autres les principes d’égalité entre les hommes et les femmes, la liberté de conscience, et aussi les notions de fraternité et de citoyenneté. Dans un esprit de cohérence, l’adhésion à cette charte sera indispensable pour toute demande de subvention auprès de la Ville, comme de la métropole de Montpellier.

Pour Michaël Delafosse c’est une évidence : « je suis clair, toute association qui ne respecterait pas les grands principes de cette charte destinée à faire respecter la laïcité verra ses subventions suspendues. » Occasion d’une mise au point sur son intervention lors d’une réunion de travail où le maire a dû expliquer « lorsque l’on est agent de la fonction publique, on n’a pas à porter de signe religieux, parce qu’on a une obligation de neutralité comme agent public. » Un épisode récent à la mairie de Montpellier où « les bons gestes ont été tout de suite trouvés, et la République et la neutralité réaffirmées. »