Jean-Paul Garraud, Frédéric Bort et Louis Aliot
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Ce mercredi matin, Jean-Paul Garraud, tête de liste aux élections régionales en Occitanie (RN) organisait, en présence de Louis Aliot, une conférence de presse pour présenter sa tête de liste dans l’Hérault.

Après Cedric Delapierre, c’est au tour de Frédéric Bort, ancien bras droit de Georges Frêche de rejoindre la liste du Rassemblement national dans l’Hérault.

« Ce ralliement est l’illustration parfaite du Rassemblement national » – Jean-Paul Garraud

Pour le député européen, ce ralliement est symptomatique, d’un « mouvement d’adhésion qui vient vers nous […] celui d’un compagnon d’une personnalité qui a marqué l’ancien Languedoc-Roussillon […] c’est un ralliement de conviction, celui d’une tête de liste pour l’Hérault, avec qui nous avons beaucoup à faire […], compagnon d’une personnalité qui a marqué le Languedoc-Roussillon« .

« Vous connaissez mon parcours, j’ai commencé avec Georges Frêche » – Frédéric Bort

« Je fais partie de ceux qui pensent, que le clivage gauche/droite est fatigué […], il y a ceux qui vivent bien la mondialisation et ceux pour qui le cadre de vie est resté la France » […], la région Occitanie n’est pas un Länder, elle ne doit pas s’occuper de tout ».

« Bien sûr Carole est sympathique et souriante […], mais elle gère la Région comme un département, elle abandonne les missions prioritaires de la Région […], Frêche faisait des choix, il avait des couilles, le courage de choisir. […] il faut faire de la politique dans la Region, il faut choisir le développement économique, on peut être une force de redistribution des richesses, mais encore faut-il en produire des richesses ».

« Il y a un seul extrémisme, dans cette élection et c’est Carole Delga » – Louis Aliot

« Je remercie du fonds du cœur Frédéric de faire cette démarche […], je crois que le courant passe déjà très bien […] c’est le symbole de notre dynamique, on vit une fin de règne […] à présent c’est à nous de parler, de rassembler, de construire […], en face ce ne sont pas des démocrates, ni des républicains, ce sont des gens dangereux ».

Pour le Maire de Perpignan, cette campagne des régionales, et plus particulièrement en Occitanie et en PACA, doit servir de rampe de lancement pour la candidature de Marine Le Pen en 2022. « Nous sommes la force de l’avenir avec une vraie dynamique de rassemblement. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : L’Odyssée de l’emploi fait escale en ville, mercredi 29 septembre

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan « 1jeune1solution », en faveur des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le matin, un tournoi de...

Sète agglopôle méditerranée, conseil communautaire septembre 2021 (©JPV)

[VIDEO] Sète agglopôle : un Conseil Communautaire marqué par des débats riches de sens pour l’avenir d’un territoire

Le Conseil Communautaire de Sète agglopôle méditerranée (SAM) s’est tenu jeudi 23 septembre à l’Espace Culture et Loisirs LE FORUM, de Balaruc-le-Vieux. À l’ordre du jour 20 points ont été...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES