Michel Arrouy maire de Frontignan : « Je suis prêt avec vous, à écrire l’avenir »

Michel Arrouy, maire de Frontignan 3 juillet 2020
Michel Arrouy, maire de Frontignan 3 juillet 2020 ©JPVallespir

C’est un détail, mais pas des moindres : si le suffrage universel direct est utilisé pour désigner les membres du conseil municipal (comprendre les listes déposées en préfecture), ceux-ci doivent à leur tour, élire le maire et ses adjoints. À Frontignan, le maire sera Michel Arrouy, pour les six prochaines années.

C’est le candidat de la gauche qui a su rassembler dès le premier tour. Et il fait l’unanimité. « Passion Frontignan la Peyrade », affichait durant la campagne une volonté d’écoute, et d’innovation, pour agir ensemble. Michel Arrouy c’est aussi la garantie d’une continuité, après la gouvernance de Pierre Bouldoire.

VOIR AUSSI Frontignan : Le match des municipales se fera entre Arrouy et Prato

L’élection du maire

« Moment solennel que nous allons partager ensemble« , annonce Renée Duranton-Portelli avant de lire certains éléments du règlement. Se présentent alors : Michel Arrouy et Gérard Prato qui se portent candidats à la fonction de maire, face aux conseillers élus le 28 juin dernier. L’élection du maire au scrutin secret, doit se faire à la majorité absolue, chacun porte son enveloppe dans l’urne à l’appel de son nom.

Après dépouillement Michel Arrouy obtient 28 voix et Gérard Prato 7 voix. À l’annonce de ce résultat, le nouveau maire de Frontignan aura droit à une standing-ovation, nourrie de sourires et d’émotions. Ce sera Pierre Bouldoire qui viendra lui remettre son écharpe d’élu.

Un discours tonique du nouvel homme fort de Frontignan « au service de ceux qui font vivre la cité » et qui souhaite avec son « équipe de la confiance« , porter les projets « de transition écologique et démocratique. » Michel Arrouy l’affirme : « Je suis prêt avec vous à écrire l’avenir […] je serai déterminé. » Puis en s’adressant à Pierre Bouldoire : « on sera digne de ce que tu nous laisses.« 

Détermination du nombre d’adjoints et élection de ceux-ci

Le conseil municipal détermine le nombre d’adjoints, et procède à leur élection. Les adjoints sont élus au scrutin de liste, à la majorité absolue. Après deux tours de scrutin si aucune liste n’a obtenu la majorité absolue il est procédé à un troisième tour de scrutin à la majorité relative. Le nombre de 10 adjoints a été décidé à la majorité absolue. Ont été élus :

  1. Claudie Minguez 1er adjointe – Politique de la Ville
  2. Youcef El Amery – Politique de la ville
  3. Valérie Maillard – Culture, patrimoine et égalité hommes /femmes
  4. Olivier Laurent – Transition écologique, prévention des risques et qualité de l’air
  5. Caroline Suné – Sport et activité de pleine nature
  6. Georges Moureaux – Jeunesse et égalité hommes / femmes
  7. Caroline Sala – Finances et gestion durable
  8. Eric Bringuier – Cadre de vie et espaces publics
  9. Renée Duranton-Portelli – Personnes âgées et lien entre générations
  10. Jean-Louis Molto – Espaces portuaires et balnéaires

Michel Arrouy attribue très vite les délégations de chacun, le maire souhaite que son équipe soit rapidement opérationnelle.

Charte de l’élu local

  1. L’élu local exerce ses fonctions avec impartialité, diligence, dignité, probité et intégrité.
  2. Dans l’exercice de son mandat, l’élu local poursuit le seul intérêt général, à l’exclusion de tout intérêt qui lui soit personnel, directement ou indirectement, ou de tout autre intérêt particulier.
  3. L’élu local veille à prévenir ou à faire cesser immédiatement tout conflit d’intérêts. Lorsque ses intérêts personnels sont en cause dans les affaires soumises à l’organe délibérant dont il est membre, l’élu local s’engage à les faire connaître avant le débat et le vote.
  4. L’élu local s’engage à ne pas utiliser les ressources et les moyens mis à sa disposition pour l’exercice de son mandat ou de ses fonctions à d’autres fins.
  5. Dans l’exercice de ses fonctions, l’élu local s’abstient de prendre des mesures lui accordant un avantage personnel ou professionnel futur après la cessation de son mandat et de ses fonctions.
  6. L’élu local participe avec assiduité aux réunions de l’organe délibérant et des instances au sein desquelles il a été désigné.
  7. Issu du suffrage universel, l’élu local est et reste responsable de ses actes pour la durée de son mandat devant l’ensemble des citoyens de la collectivité territoriale, à qui il rend compte des actes et décisions pris dans le cadre de ses fonctions.