Charles Ménard, Nathalie Oziol et Josie Boucher entourés des militants de l'Occitanie populaire (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

En fin de matinée, sur les marches du Théâtre Municipal de Béziers, Nathalie Oziol, tête de liste Hérault, Charles Ménard, porte-parole régional et conseiller municipal à Beaucaire, et Josie Boucher, tête de liste Pyrénées-Orientales avaient à coeur « de démasquer l’extrême droite sur ses terres ».

Alors que leur tête de liste, Myriam Martin, vient de saisir le Procureur de la République concernant des menaces répétées par courriers anonymes, de la part de réseaux d’extrême-droite,  et  avant la marche « pour les libertés et contre les idées d’extrême droite », du 12 juin prochain, ses colistiers de l’ex-Languedoc-Roussillon ont décidé de faire acte de pédagogie pour lutter « contre le vent mauvais ».

Perpignan, Béziers, Beaucaire

Trois villes gouvernées par des figures issues et/ou soutenues par le Rassemblement national, et trois histoires similaires pour ces militants de la Gauche radicale, « à Perpignan, ils ont profité du travail de la droite extrême déjà aux manettes », explique Josie Boucher, tête de liste Pyrénées-Orientales, « les maires précédents ont fait le lit du Rassemblement national », précise Magali Daniel, candidate biterroise sur la liste Hérault.

Pour Charles Ménard, porte-parole régional, c’est un peu le même procédé qui est en jeu en Occitanie, et il s’en inquiète, « s’il faut faire une politique de droite, pour rattraper le Rassemblement, chaque fois qu’on court après l’extrême-droite on le renforce ».« Les libéraux de Carole Delga  sont des marchepieds du Rassemblement national ».

Pour le conseiller municipal à Beaucaire, l’électorat du Rassemblement national progresse peu, « c’est surtout l’abstentionnisme lié au Covid-19, qui fait des ravages, c’est grâce à lui que Sanchez a pu l’emporter à Beaucaire, alors même qu’il fait une politique discriminante envers les plus faibles et laisse les quartiers populaires à l’abandon ».

Pour Nathalie Oziol, tête de liste Hérault, le projet porté par Occitanie populaire est radicalement différent, et « propose de véritables réponses aux problématiques soulevées par l’extrême-droite, en les traitant à la racine et non en les faisant grandir, tout en faisant mine de les combattre ».

« Le Rassemblement national c’est Macron en pire » – Charles Ménard

Charles Ménard le sent bien, la « porosité de nombreux politiques aux idées d’extrême-droite est très préoccupante, mais une victoire du Rassemblement national aux régionales en Occitanie est circonscrite. La Région restera à Gauche, au sens large, mais nous avons l’opportunité de choisir quelle Gauche et quelle écologie. »

Josie Boucher complète, « nous proposons la rupture à Gauche, une rupture réelle anticapitaliste et sociale, nous sommes la seule liste qui lutte réellement contre le Rassemblement national, qui dénonce la politique libérale et qui y est contre toutes les discriminations ».

Mais, le psychiatre gardois reste confiant, « nous sommes les seuls qu’on n’a pas essayés, le Rassemblement national est à rebours de l’Histoire, mais nous, nous proposons une vraie politique de gauche et écologiste ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
ZAD du LIEN dans l'Hérault

Montpellier : Projection-échange « Paroles de la ZAD »

À 20h, mercredi 1er décembre, la projection Projection du film  « Paroles de la ZAD » se fera au Café Le Dôme, 2 avenue Georges Clemenceau, à Montpellier. Des échanges et un...

Emploi forum recherche (©Pxls)

Pays de l’or : « En route pour l’emploi »

Mauguio : Forum « En route pour l’emploi » le 2 décembre 2021 de 8h45 à 12h à l’espace Morastel. La 5e édition du forum « En route pour l’emploi...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES