Départementales 2021 : Beaucoup d'incertitude sur le 5e canton de Montpellier (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Mis à jour, ven. 18 juin à 9h47

Dans un vaste canton qui regroupe des quartiers aux problématiques bien différentes comme La Martelle, Figuerolles, la Cité Gély, la Chamberte, le cours Gambetta, les candidats sont nombreux pour succéder à la sortante Maud Bodkin.

Cette dernière a vu son binôme exploser en vol, Jérémie Malek ne souhaitant pas se représenter devant les électeurs. C’est Frédéric Arène qui accompagne la jeune militante, proche de l’ancien maire de Montpellier Philippe Saurel, dans cette campagne électorale indéfinie.

Mme Maud Bodkin et M. Frédéric Arène, suppléants Mme Éliane Salvat et M. Vincent Gérard Henri Dufour

Elle est entrepreneuse, il est commerçant dans le secteur de la musique. Les deux se revendiquent « hors des partis, indépendants, libre de dire ce qu’ils pensent sans prendre leurs consignes à Paris ». Estimant que sur ce dernier mandat, le Président sortant « n’a pas fait que des mauvaises choses », ils proposent de faire « beaucoup plus pour la musique classique dans les collèges de tout le département et pour la culture en général » en prenant exemple sur les travaux faits dans d’autres départements.

Elle reconnaît qu’en « période de crise Covid », il fallait « serrer les rangs, faire bloc » et confirme avoir voté le dernier budget de la collectivité. Pour l’avenir, ils veulent que les Mineurs Non Accompagnés soient mieux aidés et de façon plus digne que « dans des Algéco » comme le propose la mandature actuelle.

Mme Zita Chelvi-Sandin et M. Sébastien Cristol (PS, PCF, GE, EELV, Place Publique), suppléants : Mme Louise Robert et M. Sébastien Schneider

« Le Département a clairement été au rendez-vous sur la crise sanitaire de la Covid comme sur le coup de gel sur les vignes au printemps« , assure le binôme, ajoutant que « la collectivité a joué son rôle sur ces deux moments-là ». Estimant que ces deux périodes n’ont pas été les deux seuls moments clés du dernier mandat, la jeune candidate ajoute que sur les vélos, « la collectivité a fait son maximum en créant 600 kilomètres de pistes cyclables dans tout le département sur ces dernières années et va en créer 470 dans les années à venir ». Pour l’avenir justement, le binôme déborde d’idées.

« On veut aider les jeunes de 18-25 ans, non admissibles au Revenu de Solidarité Active (RSA), via le Cap J pour les accompagner concrètement dans leurs projets professionnels. Mais on va les suivre sérieusement. On ne jette pas l’argent par les fenêtres », explique la candidate. « On veut aussi œuvrer auprès de tous les collégiens d’aujourd’hui, qui sont d’ailleurs les adultes de demain, contre le harcèlement en ligne et dangers qu’on peut rencontrer sur les réseaux sociaux », conclut le candidat en souhaitant surtout « agir au quotidien pour tous les gens du quartier et lutter contre toutes les inégalités si on est élus à la fin du mois. »

Mme Nora Ounnas-Leroy et M Jean Paul Bideau (Union Essentielle), suppléants Mme Pascale Bouquet et M. Olivier Jung

« Kléber Mesquida est sûrement entouré d’une bonne équipe de gestionnaires. Mais, « son » département donne l’impression de fonctionner en vase clos« , déplore le binôme. Pour y remédier, les deux jeunes candidats proposent que « l’ensemble des citoyens soient consultés et ce soient eux qui décident ».

Dans le détail, le binôme propose de « faire un état des lieux des projets en cours et à venir et faire remonter les différentes propositions aux habitants de nos cantons ». Le binôme résume son intention en deux mots : « démocratie directe ».  « La politique nous sort par les yeux mais nous nous mobilisons pour que cela change afin de ne plus subir des décisions délocalisées et inappropriées » ajoute le binôme avant de conclure qu’il faut « impérativement devenir des acteurs responsables de notre vie et de notre cité, plutôt que de subir et se lamenter. »

Mme Brigitte Roussel Galiana et M. Bruno Roudil, suppléants  Mme Laurence Monique Rose Sault et M. Eric Puglisi

VOIR AUSSI : [VIDEO] Départementales 2021 : Roussel-Galiana et Roudil, une candidature pour « redonner confiance en l’avenir »

Mme M’Barka Boualleg et M. Julien Colet (EELV, LFI, d’Ensemble 34, Génération.s, GDS et PG), suppléants Mme Laurence Boutinot et M. Antoine Bertrand

VOIR AUSSI : [VIDEO] Départementales 2021 : Julien Colet et M’Barka Boualleg, « le vote utile, c’est le vote Printemps Héraultais »

Mme Marine Morvant et M. William Amblar (RN), suppléants Mme Ginette Eyrolles et M. Gilbert Ambrosi.

Arrivée récemment sur Montpellier, la candidate s’engage en politique « pour changer les choses ». Elle qui travaille dans une des cliniques de la métropole de Montpellier souhaite qu’à l’avenir l’accès aux soins pour toute la population soit plus large et plus réactif.

« Comme je travaille moi-même comme secrétaire médicale, je vois bien que parfois les gens viennent pour des soins très particuliers et que le temps d’attente n’est pas tolérable. Il faut qu’on offre plus de soins et plus vite aux gens qui souffrent », affirme la candidate sur le 5e canton de Montpellier. Le binôme conclut en affirmant qu’ils resteront « constamment mobilisés pour la sécurité des habitants et notamment dans les tramways dans Montpellier ».

Une liste n’a pas souhaité répondre à nos questions :

  • Mme Marine Anjo et M. Ambroise Belin, suppléants Mme Cassandra Gaven et M. Jean René Villani ;

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Conseil de Métropole du 28 juillet, « on fait des choix et je remercie les Maires d’approuver ces choix »

Ce mercredi 28 juillet 2021, 114 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil de Montpellier Méditerranée Métropole, réuni en « présentiel », mais en jauge limitée et sans présence...

Covid-19 : L’Occitanie sévèrement touchée par la reprise épidémique

La région est sévèrement touchée par la reprise épidémique, avec un taux d’incidence moyen de plus de 360 le 26 juillet, soit plus de 7 fois le seuil d’alerte fixé...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.