Montpellier : Les riverains remontés contre le projet immobilier sur le site de la Vista

Montpellier : Les riverains sont remontés contre le projet immobilier sur le site de la Vista (CR CDS)

Plus mobilisés que jamais, le collectif Erma Selva, soutenu par le collectif Figuerolles en Friche, organisait ce mercredi 23 septembre en toute fin de journée, une opération de mobilisation contre le projet immobilier sur le site du Théâtre de la Vista, au cœur du quartier Figuerolles.

VOIR AUSSI : Montpellier urbanisme Maryse Faye donne le ton : « résilience, anticipation, prospective, et responsabilité collective »

Soucieux de respecter les consignes de distanciation sociale, les citoyens présents ne cachaient pas leur désespoir de voir « leur » théâtre et l’Îlot Vergne, disparaître et être remplacé par « un projet immobilier de bâtiments à 5 étages ! »

« Nous, on se bat pour que vive le quartier et contre cette bétonisation galopante » claque, déterminée, Audrey, propulsée porte-parole du mouvement.

Avant même d’être interviewée, la jeune femme ne cache pas son émotion. Et pour cause, en tant que riveraine, cette friche et ce théâtre font plus que jamais partie de sa vie et elle ne se voit pas vivre sans, dans les années à venir.

C’est pour lutter contre ce projet de « plusieurs bâtiments à cinq étages en aérien et deux étages en sous-sol », dixit la porte-parole qui bouleverserait définitivement le paysage de ce quartier populaire, mais vivant de Montpellier.

« Si on laisse faire ce projet, on enterre définitivement deux belles décennies de culture en plein cœur de Montpellier »

La jeune femme n’en démord pas. « Si on laisse faire ce projet, on enterre définitivement deux belles décennies de culture en plein cœur de Montpellier » se désole-t-elle avant de s’interroger à haute voix : « Que veut-on faire de Montpellier ? Une ville dortoir ? ». La question semble s’adresser à la mairie.

Justement, sur place, aucun représentant de l’hôtel de ville n’était présent ce soir. Plusieurs participants ont évoqué une rencontre toute récente avec plusieurs personnalités, dont Maryse Faye, toute nouvelle déléguée à l’Urbanisme durable et à la Maîtrise foncière. Les participants sont tous unanimes pour reconnaître que cette rencontre a bien eu lieu, mais que celle-ci s’est avérée sinon inutile, en tout cas clairement pas satisfaisante pour eux. « À la Mairie, on nous a gentiment expliqué qu’ils ne souhaitent pas augmenter les impôts, qu’ils n’ont pas aujourd’hui les fonds pour racheter tout le site etc… Ils nous ont aussi parlé de faire un projet culturel sur le site du bâtiment Groupama, situé un peu plus haut, vers la halle Tropisme. On ne croît pas un mot de ce discours-là et donc on se bat au quotidien pour sauver la friche et la Vista ! », détaille Audrey.

Seul hic, mais il est de taille, Michaël Delafosse, Maire de Montpellier depuis le début de l’été 2020, s’était exprimé en décembre 2018 en faveur du maintien du site et donc contre sa transformation aujourd’hui évoquée. Des propos qui semblent aujourd’hui bien loin. « Ce lieu de culture pourrait être remplacé par un projet immobilier » avait notamment déploré celui qui était à l’époque candidat aux municipales du printemps dernier. Il proposait même de « racheter ce lieu pour le rendre aux artistes ». Une suggestion qu’il portait à l’époque, mais qui semble aujourd’hui destinée à avoir un enterrement de première classe !

Aucun des participants présents ce soir n’a oublié les mots du candidat socialiste à l’hiver dernier. Tous, par leur présence, souhaitaient se le rappeler et le répéter aux oreilles de l’édile de Montpellier.

Point fort de la mobilisation du jour: chacun des participants arborait sur son tee shirt une des lettres du message suivant « Non à la bétonisation, Oui à un îlot de fraîcheur ! ». Reste à savoir si, sur Figuerolles comme dans Montpellier, dans les prochaines années, la fraîcheur l’emportera sur le béton… ou l’inverse !