Olivier Dussopt en visite dans le Gard, "nous allons repartir plus vite et plus fort" (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

[VIDEO] Pour faire suite au renforcement des contrôles aux frontières sur le territoire national, Olivier Dussopt était en visite, ce mercredi 18 août, dans le Gard.

En début de matinée, le ministre délégué chargé des Comptes Publics a commencé sa visite par l’aire d’autoroute de Caissargues. « Je visite les services de douane partout en France », précise l’ancien Maire et député socialiste d’Annonay dans l’Ardèche, comme pour éviter toute interrogation sur le timing de sa visite, et bien conscient que que l’on pourrait, quelque peu, s’étonner de cette visite, assez loin des frontières du pays. « C’est un axe très important situé entre l’Espagne et l’Italie, un axe sur lequel il y a des trafics de stupéfiants et aussi des trafics de contrefaçons, c’est aussi un territoire sur lequel il y a des arrivées de véhicules étrangers », justifie le ministre.

Des services, qui ont quelque peu été bousculés par la crise sanitaire, le contrôle des pass sanitaires s’étant ajouté à leurs nombreuses missions déjà importantes, « la douane est mobilisée à la fois pour tenir des frontières, certains points frontières ou des passages autorisés, et sur certains péages d’autoroutes situés sur des axes qui relient la France à ses voisins ».

« La douane ne faiblit pas, ne lève pas le pied dans la lutte contre les trafics de toutes sortes ».

Sur la gestion de la délinquance douanière, le « patron » de la douane française se félicite, « la direction Occitanie, la direction de Montpellier sont des directions qui sont très mobilisées, je tenais à l’occasion de ce déplacement à saluer leur travail, mais aussi à mettre en avant de très bons chiffres, l’année dernière, au niveau national, et c’est vrai dans cette direction régionale, comme dans cette direction interrégionale, les chiffres de saisies en matière de contrefaçons, de stupéfiants, de saisies d’armes n’ont pas diminué malgré les confinements et les fermetures aux frontières, et cette année nous avons des chiffres qui sont en permanente augmentation ».

« Travailler pour que les derniers récalcitrants puissent être convaincus et avoir recours à la vaccination »

Après l’aire d’autoroute de Caissargues, le ministre s’est ensuite rendu à l’aéroport de Nîmes-Garons, pour assister à la présentation du dispositif de contrôle sanitaire et migratoire et aux opérations de contrôles d’un débarquement et d’un enregistrement des voyageurs, accueillis par plusieurs élus du territoire.

Une occasion d’interroger le ministre sur les nombreuses mobilisations contre la politique de santé du gouvernement qui émaillent les week-ends et qui ne désemplissent pas. « Parmi ceux qui manifestent, il peut y avoir des inquiétudes, des craintes », semble comprendre Olivier Dussopt, avant d’ajouter, sans malice, « il y en a aussi qui manifestent par principe, moi, ce que je retiens c’est que dans un département comme le Gard, même quand il y a 2 500 personnes qui manifestent un samedi ce n’est pas rien, il y en a 6 500 par jours qui se font vacciner ».

Le sombre avenir du « quoi qu’il en coute » ?

2022 approche, et avec lui le futur « coût »du « quoi qu’il en coute ». Pour le ministre délégué chargé des Comptes Publics, il faut avoir confiance, les leçons de la crise de 2008-2009 ont été retenues, l’orage de la rigueur ne pointe pas à l’horizon.

« À l’échelle d’un Département comme le Gard, quand vous prenez les principales mesures, l’activité partielle, les exonérations de cotisations et le fonds de solidarité, qui est peut-être le plus connu, ce sont plus de 800 millions que l’État a mis à disposition des entreprises », des mesures qui ont fortement impacté les finances publiques, « le quoi qu’il en coûte a une conséquence, c’est un niveau de déficit qui est important en 2020 à plus de 9%, c’est un déficit prévisionnel qui reste important en 2021 et c’est aussi la nécessité de revenir, évidemment, à une trajectoire de finances publiques qui soit plus soutenable ».

Pourtant, le ministre est confiant, « le taux de croissance en 2021 est le plus élevé de la zone euro, avec 6%, depuis la semaine dernière nous avons retrouvé un niveau d’emploi identique à celui qu’on connaissait avant la crise, l’INSEE a rendu public ses chiffres nous sommes sur un taux de chômage autour des 8% [de la population active] d’ici 2021, nous pensons que la France aura retrouvé son niveau de PIB d’avant crise ».

« C’est le quoi qu’il en coûte qui nous permet de rebondir très fort », complète le ministre, « dans la dernière crise systémique de 2008-2009, des choix différents ont été faits notamment en matière d’activité partielle et ça c’est traduit par une explosion du chômage et des défaillances, avec une difficulté à redémarrer quand il a fallu redémarrer, aujourd’hui en préservant le tissu économique, en préservant les emplois par l’activité partielle, nous pouvons repartir plus vite et plus fort ».

Remercier les soignants, sur le front depuis le début de l’épidémie

Olivier Dussopt a conclu son déplacement dans le Gard par la visite des centres de vaccination de Nîmes et d’Uzès. Le moment d’un hommage appuyé aux personnels de santé mobilisés depuis le début de la crise sanitaire.

« Dans le Gard, nous avons un très léger retard sur la vaccination, mais un retard qui est rattrapable », précise le ministre, « tout en visant le chiffre de 50 millions de vaccinés, d’ici l’été, c’est un objectif qui est essentiel que nous allons tenir, essentiel, car la vaccination est la solution, c’est la meilleure façon de se protéger et de protéger les autres, c’est aussi le meilleur investissement à la fois pour la santé publique, pour le pays, pour sa reprise économique et le retour à la normalité ».

En pratique, la couverture vaccinale reste, dans le département, en deçà de la moyenne nationale : 66,2% des habitants ont reçu au moins une dose de vaccin contre 68,9% pour l’ensemble du pays, et 55,9 % des Gardois sont complètement vaccinés, contre 58,3% des Français.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Pays de l’Or : Ouverture du Parc Industries Or Méditerranée, « nous sommes entrés dans la cours des grands »

[VIDEO] Le Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) poursuit sa sortie de terre. Le PIOM accueille déjà les salariés de l’entreprise MG Développement et accueillera prochainement (début octobre) ceux de la...

[VIDEO] Castelnau-le-Lez : Sophie Cluzel au Centre de rééducation et d’insertion professionnelle, pour « faire bouger les lignes »

[VIDEO] Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, s’est rendue jeudi à Castelnau-le-Lez, dans le cadre du plan France Relance. Alors que le nombre de...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES