Claude Arnaud, tête de liste de "Bien Vivre à Lunel" (CR)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

[VIDÉO] Arrivé en tête au premier tour et très présent au plus fort de la crise du Covid-19, le Maire de Lunel, candidat à sa réélection le 28 juin prochain, revient avec nous sur sa candidature, son programme et l’avenir qu’il envisage pour la cité héraultaise.

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Lunel : La dernière pierre de l’édifice du Pôle d’échange multimodal vient d’être posée

À quelques jours du second tour des élections municipales, Claude Arnaud, tête de liste de « Bien Vivre à Lunel », explique son ressenti dans une élection post-covid-19, qui reste plus que jamais incertaine, « le covid a été un problème d’abord sanitaire, on n’en est pas encore complètement sorti, j’ai eu en tant que maire à gérer la crise, mais ce n’est pas la première crise que je gère », « celle-ci nous a conforté sur notre programme ».

« Avec le filtre de la pandémie, j’ai réexaminé leur pertinence [projet et vision] à dessiner le Lunel de demain », expliquait déjà le maire sortant dans sa profession de foi, cela semble d’autant plus vrai à la lecture de son programme revu et corrigé pour épouser, au mieux les nouvelles conditions économiques et sociales du Lunellois.

Interview de Claude Arnaud, tête de liste de « Bien Vivre à Lunel »

Focus / Le « Carré Vert », « notre future Place de la comédie, nos Jardins de la Fontaine »

VOIR AUSSI : Lunel : « même en plein cœur des élections municipales toutes les listes en présence, ont mis de côté le combat politique »

Avec son projet emblématique de « Carré Vert », un futur « endroit identitaire, où on aimera se retrouver, un endroit central, comme le sont Les Jardins de La Fontaine à Nîmes ou la Place de la comédie à Montpellier », Claude Arnaud espère bien marquer, à la manière de la rénovation des arènes municipales, lors du mandat précédant, durablement la Ville de Lunel.

En pratique, le « Carré Vert » doit constituer une recomposition urbaine de l’ensemble  « allées Baroncelli/parc Jean-Hugo/esplanade Roger Damour (plateau) et Hôpital », afin de créer un nouvel espace public, à vocation piétonne. C’est aussi un investissement de 32 millions d’euros et des travaux sur 10 ans, aux effets économiques induits.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Risques majeurs, s’informer, la meilleure préparation

La Ville de Montpellier connaît une accélération et une intensification des évènements météorologiques. Début septembre, deux épisodes ont impacté fortement les Montpelliérains, la fermeture de point bas, vendredi 3 septembre...

Montpellier : Projection-débat, « Voies d’Europe, rencontres franco-allemandes en Languedoc », samedi 25 septembre

Le Mouvement européen Hérault et l’Association Franco-allemande du Pays de Sommières organisent une projection-débat samedi 25 septembre. Le rendez-vous est fixé à 15h30, autour du film « Voies d’Europe, rencontres franco-allemandes...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES