Le masque sera l’objet indispensable pour le déconfinement du 11 mai. Jour 43, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

C’était le jour 1 du confinement. Le 17 mars 2020 : « il n’y a pas de raisons de porter un masque au quotidien, encore moins dans la rue », affirmait le Directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Aujourd’hui, jour 43 de ce confinement : « le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, métros comme bus » a déclaré le Premier ministre à l’Assemblée nationale, ce mardi 28 avril 2020.

Des départements en vert et rouge

Plan de déconfinement. Le 7 mai, des indicateurs seront mis en place, pour déterminer deux catégories de département : les verts, où les limitations seront moins strictes, et les rouges plus contrôlés, où les règles de confinement pourraient être rétablies. Si tous les départements repassent au rouge, ce sera le retour au confinement total. Des couleurs ainsi définies dans les annonces d’Édouard Philippe, lors de sa présentation du plan du gouvernement, devant l’Assemblée nationale.

VOIR AUSSI, Crise sanitaire, Édouard Philippe : « Protéger, tester, isoler… L’isolement n’est pas une punition »

Avec ou sans masque, la réouverture éventuelle des bars et restaurants sera décidée fin mai. Quant à l’état d’urgence sanitaire, il sera prolongé au-delà du 23 mai, peut-être jusqu’au 23 juillet. Un vote aura lieu au Parlement la semaine prochaine.