Toulouse : cité de start-up, envol prévu en 2020

Des start-up en lieu et place des “Salmson” et “Laté”, avions de légende du Groupe Latécoère. Espérons que les jeunes entrepreneurs réussissent leur décollage comme Mermoz et Saint-Exupéry en leur temps.

Les anciennes halles Latécoère de Toulouse (Montaudran) appartiennent désormais à la Région Occitanie pour 5,5 millions d’euros. Objectif : transformer 10 000 m2 en cité pour start-up et en outil pour une innovation « made in Occitanie ».  En janvier 2018, ce site devrait déjà accueillir le siège de l’agence régionale pour le développement économique.

« Synchronicité », étonnante : le Groupe Latécoère démarre la construction de son nouveau site de production à Plovdiv en Bulgarie. Surface de production : 5 000 m2, dédiés au secteur aérostructures pour des activités de petits assemblages. L’usine bénéficiera d’un programme d’investissements sur 3 ans de l’ordre 15 Millions d’euros. L’homme qui affirme “piloter la transformation des entreprises” : l’ex-directeur général Frédéric Michelland viré en 2016 est à l’initiative de cette délocalisation. Spécialiste des transferts de production, dans les pays à bas coût, après celle ouverte au Maroc, via la filiale Latsima, il avait programmé l’usine en Bulgarie. Les fonds Apollo Management et Monarch Capital l’avaient écarté une fois le travail amorcé. En 2020, les effectifs français ne seront que d’un tiers, dans ce groupe qui fêtera ses 103 ans.

halles latecoere toulouse

Le temps efface parfois les mauvais souvenirs, pour ne garder que le spectre du bonheur. La plus grande compagnie aérienne au monde en 1922, voit émerger aujourd’hui, avec l’aménagement du site de Toulouse (Montaudran), un projet lui aussi évalué à 15 millions d’euros. Ainsi naît un nouvel incubateur de start-up, loterie fantasmée pour de jeunes entrepreneurs en quête du gros lot et tamis à pépites pour les investisseurs. Carole Delga, présidente de la Région, en avait fait la promesse lors de sa campagne, c’est chose faite. Destination : l’Occitanie, nouvelle « Silicon Valley » et « Californie » de l’Europe.

Souhaitons que ces aventuriers modernes inventent dans ce Far West de l’économie des formes plus humaines de développements et d’innovations, que l’utilisation d’une main-d’oeuvre surexploitée, sous-payée et délocalisée.

À disposition du public et de l’Autorité des Marchés Financiers, le rapport financier semestriel au 30 juin 2017 du groupe Latécoère. – Crédits images, archives Latécoère.