La France décide en urgence d’importer 600 millions de masques depuis la Chine. Jour 12, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

Suivez cet article aujourd’hui [28-03-2020 : Mis à jour tout au long de la journée _]

Un pont aérien France – Chine

Un premier avion cargo doit décoller dimanche 29 mars. 600 millions de masques chinois, dont 74 millions de FFP2, la France a passé un marché avec des fabricants de la région de Shenzhen, comme l’indique Le Monde. Un deuxième vol est programmé pour le mardi 31 mars, et des dizaines d’autres suivront.

« Nous avons prévu des avions-cargos qui iront en Chine chercher les masques. Ils sont prévus, ils sont affrétés, on peut évoquer l’image du pont aérien. De fait, c’est ce qui va se passer« , confirmait ce mercredi 25 mars au Sénat, le Premier ministre Edouard Philippe.

Il est possible d’aider le CHU de Montpellier

Depuis le début de l’épidémie, il existe aussi un élan de générosité envers l’hôpital de la part des particuliers comme des institutions. Face à ces initiatives, le CHU de Montpellier lance une collecte afin de soutenir les équipes : le « Fonds Guilhem Covid-19 ». Et le directeur du CHU a souhaité rendre hommage à tous les donateurs qui se sont manifestés depuis le début de cette crise. Puis il précise : « ce Fonds Guilhem existe depuis 3 ans maintenant, mais là nous ouvrons une ligne qui aura un début et une fin. Ce qui sera donné pour le Covid-19 n’ira qu’à la prise en charge des patients, à l’aide aux soignants, pour que nous puissions nous mobiliser sur tous les sujets […] et apporter un appui très concret à chacun. » Voir l’article complet ici.

Participer et aider les équipes du CHU de Montpellier c’est ici.

3 milliards de personnes confinées sur Terre

Plus de 3 milliards de personnes sont entrées ce samedi dans une nouvelle période de confinement, face à une accélération de la pandémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 25.000 morts à travers la planète. Une pandémie qui frappe fortement l’Europe, et l’Italie est toujours la nation la plus touchée, avec ce Covid-19 qui a tué près d’un millier de personnes en 24 heures.

USA. Les États-Unis ont dépassé vendredi 27 mars, la barre des 100 000 personnes contaminées, pour devenir le pays du monde qui compte le plus de cas déclarés d’infection au Covid-19.

Afrique. Tous les pays de ce continent n’affrontent pas la pandémie à égalité. Selon un bilan établi par l’AFP : avec plus de 3 300 cas et plus de 90 décès, l’Afrique reste encore épargnée par la pandémie. Mais : Matshidiso Rebecca Moeti, responsable régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a annoncé que la propagation du virus suit une « évolution dramatique.« 

« Les 15 premiers jours d’avril seront encore plus difficiles« , prévient Édouard Philippe

Selon le premier ministre, qui tenait un point presse en fin d’après-midi, en compagnie du Ministre des Solidarités et de la Santé, « le combat ne fait que commencer. Les 15 premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s’écoule ».

Suite à son annonce, hier, de rallonger le confinement jusqu’au 15 avril, Édouard Philippe présenter sa stratégie : « freiner la progression du virus et accroître notre offre de soins. Nous avons tout mis en œuvre depuis plusieurs semaines pour augmenter notre capacité d’accueil dans les services de réanimation. […] Nous ferons un nouveau bilan à la fin de la semaine prochaine pour partager les chiffres et nous en tirerons les conséquences en toute transparence. »

Vers un droit de retrait des routiers, lundi 30 mars ?

En pratiques, les syndicats CFDT, FO et CFTC du transport routier ont appelé les chauffeurs à exercer « individuellement » leur droit de retrait à partir du lundi 30 mars.« Nous ne pouvons malheureusement que constater que les conditions de travail des salariés en matière de sécurité sanitaire ne sont pas au rendez-vous », expliquent les syndicats.

Un droit de retrait qui pourrait s’appliquer si les employeurs font continuent leurs « manquements » aux mesures de protection sanitaire contre le coronavirus.